Test – Assassin’s Creed IV : Black Flag

 

 
Infos Jeu
 

Console: , , , , ,
 
Editeur: Ubisoft
 
Développeur: Ubisoft Montréal
 
Date de Sortie: 29 octobre 2013
 
Résumé:

Assassin's Creed IV : Black Flag offre une immersion totale dans le monde des pirates. Une ambiance fort malheureusement depuis quelques années avec des loupés tels que les Risen. Ubisoft à sur retranscrire à merveille un univers encore jusqu'à jamais réaliser à monde ouvert. Des batailles navales intenses, et des poursuites en navires seront au rendez vous, malgré le fait que les missions générales de la trame scénaristique reste du déjà-vu, le jeu reste tout de même de très bon qualité. Voir d'une excellente qualité si c'est la première fois que vous touchez à un Assassin's Creed. Un jeu qui malgré souffre toujours des mêmes bugs des précédents opus mais qui offre une durée de vie quasi doublé par rapport à Assassin's Creed III.

 
Note de la rédac :
8.5
8.5/10


Note des membres
7 membres ont notés ce jeu.

 

Ce qu'il faut retenir


- Une ambiance pirate excellente
- Les batailles navales
- Une bande-son génial
- Les changements météorologiques
- La durée de vie et une exploration doublée par rapport à AC3

Ce qui ne faut pas retenir


- Toujours les mêmes bugs dans le gameplay
- Toujours les mêmes missions et...- ...Le manque de nouveauté dans les missions


7
Posté le27/11/2013 par

 
Article complet
 
 

ac4

La licence Assassin’s Creed est de nouveau de retour avec cette fois-ci un univers que l’on avait encore jamais vu. En effet, nous retrouverons Edward Kenway, un pirate naviguant dans les caraïbes à la recherche d’or et de gloire. Le nom de Kenway vous dit quelque chose ? Et bien oui forcément, puisqu’il s’agit du père d’Etham Kenway, lui même père de Connor Kenway, héros de Assassin’s Creed 3. Bien que ce nouvel opus soit le nouveau départ d’un nouveau scénario (l’après Desmond), malgré les quelques références à des personnages antérieur tels que Ezio, Connor ou encore Altair. Il faut savoir que vous n’avez pas l’obligation d’avoir fait les anciens Assassin’s Creed pour démarrer celui-ci.

Un vrai pirate, c’est celui qui détient le Rhum !

assassin-s-creed-iv-black-flag-xbox-360-1383036230-139Pour commencer, je tiens à dire que je ne parlerais pas de scénario, pour éviter de dévoiler des péripéties trop importante pour l’histoire. Mais sachez que vous incarnez Edward Kenway, un pirate qui croisera la route de l’univers des Assassins. Vous serez à la recherche de l’Observatoire, pour le trouver vous naviguerez dans les caraïbes en compagnie de multiples pirates dont Barbe Noire. Vous pouvez juste savoir que l’histoire reste digne d’un Assassin’s Creed sans pour autant être extraordinaire. Le déroulement des missions reste quasi identique (hormis les phases en bâteau) des anciens opus. L’ambiance pirate fait tout, c’est le cas de le dire ! Une des meilleurs ambiance selon moi en ce qui concerne les Assassin’s Creed. Le tout pour différentes raisons, d’une part, une ambiance qui se prête au mieux pour un monde ouvert, d’autre part niveau scénario et gameplay cela peut ouvrir de nouvelle idée. Pour la première raison, c’est réussi, cependant en ce qui concerne la deuxième raison, Ubisoft n’a pas réussi totalement à sublimé et innové un gameplay déjà bien daté. En effet, prenez le gameplay d’Assassin’s Creed II et III, mélangez-les et vous obtiendrez le gameplay d’Assassin’s Creed 4. Pas de réelle nouveauté, hormis l’omniprésence de la mer et des batailles navales. Le reste, tout ce qui se passe sur terre reste du réchauffé (sans prendre en compte les décors). Toujours autant de bug dans les duels, et toujours un manque de fluidité dans les escalades ce qui donne un côté lent malgré le fait qu’on puisse grimper n’importe où.

assassin-s-creed-iv-black-flag-xbox-360-1383036230-140Mais que vaut l’omniprésence de la mer ? Sachez tout d’abord qu’il y a, à peu près, plus de 60% d’eau sur la carte et 40% de terre. Certes la plupart des terres restent des îles ou des îlots., cependant malgré le faible pourcentage de terre par rapport à la mer, il faut savoir qu’il y a quand même de quoi faire et de nombreuses heures d’explorations seront au rendez-vous. En ce qui concerne des phases navales, c’est plutôt la grosse surprise. Après une belle entrée dans Assassin’s Creed III, les batailles navales sont de retour en beaucoup plus complète, intense et épique. Et quoi de mieux que l’ambiance pirate pour des batailles navales ? Tout d’abord, votre navire, le Jackdaw, sera votre maison, vous serez tout le temps dessus et en naviguant vous pourrez croiser bons nombres de navires anglais ou espagnols (ennemis) ou des alliés (pirates). Comme quoi même en mer il y a aura toujours quelques choses à faire, surtout si vous passez à côté d’un petit îlot et que votre carte vous indique qu’un coffre est présent. Un arrêt, on prend l’or et on repart à l’aventure ! Des batailles terre – mer sont également présent avec par exemple les prises de forts. En somme, les phases navales sont vraiment intéressante et sont même plus impressionnante que les phases à terre. A noter qu’une fonction de personnalisation est disponible avec en outre la possibilité de customiser votre personnages mais également votre navires en augmentant ses capacités d’attaque ou de défense, mais également l’aspect visuel du navire. Qui n’a pas rêver de reproduire le Black Pearl ?

Niveau déception c’est du côté des missions que le malus est décerné. Le manque cruel de nouvel mission, le manque d’originalité depuis plusieurs opus et la répétition des missions lasse le joueur au fur et à mesure que l’on avance dans le jeu. De plus, de multiples temps morts peuvent intervenir en cours de votre partie. J’entends par là que le fait que l’on soit libre comme l’air, le joueur à plus tendance à faire n’importe quoi et ce qui l’écarte de la trame scénaristique. Cela peut créer des temps morts dans le scénario et c’est un peu dommage. Cependant, ce n’est pas propre à ce jeu, GTA 5 ou Batman Arkham Origins souffre également de ce problème. C’est propre aux jeux disposant d’un monde ouvert.

Un ambiance très bien retranscrit graphiquement

assassin-s-creed-iv-black-flag-xbox-360-1383036230-144Graphiquement on peut dire que le jeu est en demi-teinte. C’est à dire qu’il peut être à la fois magnifique et à la fois moins bon. En clair, les phases navales sont beaucoup plus impressionnante graphiquement dû probablement au fait qu’il y ai moins de détail que sur terre, mais les effets de l’eau, les effets de lumière et les changements météorologique sont vraiment superbe. En ce qui concerne les graphismes dans les villes, ces beaux sans être vraiment sublime, quelques textures parfois pas terrible, des détails qui manque de finitions… C’est pas non plus hideux, loin de là, mais comparé à la mer et votre navire c’est quand même moins impressionnant. Niveau surprise c’est du côté de la bande-son que le bon point est à mettre. Des chants pirates sur votre pont pour vous mettre dans l’ambiance et un doublage de très bonne qualité rendent le jeu de bonne facture, mais ce qui augmente encore plus l’immersion dans l’ambiance pirate. Pour finir, vous retrouverez un mode multijoueur bien connu des anciens opus, avec des deathmatch en équipe ou des traques à l’homme bien intense, mais pas grand chose à dire de plus, cela reste du déjà vu.

Assassin’s Creed IV : Black Flag offre une immersion totale dans le monde des pirates. Une ambiance fort malheureusement depuis quelques années avec des loupés tels que les Risen. Ubisoft à sur retranscrire à merveille un univers encore jusqu’à jamais réaliser à monde ouvert. Des batailles navales intenses, et des poursuites en navires seront au rendez vous, malgré le fait que les missions générales de la trame scénaristique reste du déjà-vu, le jeu reste tout de même de très bon qualité. Voir d’une excellente qualité si c’est la première fois que vous touchez à un Assassin’s Creed. Un jeu qui malgré souffre toujours des mêmes bugs des précédents opus mais qui offre une durée de vie quasi doublé par rapport à Assassin’s Creed III.


Maiden

 
Rédacteur en Chef Testeur JV


  1.  
    oroine

    Alors si j’ai bien tout compris on peut dire qu’à part le mode bataille navale le jeu n’a rien de bien nouveau, et que les développeurs se sont contentés d’apporter une ambiance plus que révolutionner la jouabilité à double bouton qui commence à dater … Ou alors j’ai pu aussi mal comprendre …




  2.  
    skywalski

    Ce qui m’avait gonflé dans les précédents épisodes, c’est la redondance des missions, pouah on a l’impression de faire tout le temps la même chose et à la longue on se fait chier … scusez du terme mais c’est que j’ai ressenti … Bon à priori, oroine a mis dans le mille car j’ai la même impression que lui




  3.  

    Je suis pas du tout d’accord avec toi pour l’histoire des temps morts, je viens de finir le jeu à l’instant et j’ai justement été surpris par l’absence total de phase de mou. Oui, les missions peuvent se passer d’un côté et de l’autre de la carte et peut obliger à des voyages un peu long qu’on peut trouver mous, encore que le principe du jeu nous pousse à attaquer les navires et forts en chemin, et à explorer un minimum les îles qui se présentent pour pouvoir upgrader son bateau etc. Mais la présence des déplacements rapides permet à ceux qui ne veulent pas de tout cela de zapper cet aspect exploration forcée qui peut déplaire !




    •  

      Je peux comprendre, mais il t’ai jamais arrivé dans le jeu de parcourir une ville pour aller à ton point de rendez vous pour la mission et qu’au passage tu croise 2-3 gardes et tu te dis « tiens je vais me les faires » ^^ Donc pour le coup, tu t’écarte de ta mission et tu t’offre un temps morts.

      Après comme dit c’est suivant l’appréciation, mais généralement moi avec les mondes ouverts j’ai tendance à m’écarter de temps à autre (je dis pas tout le temps) de la trame scénaristique pour aller faire divers recherches de coffre, ou d’objet de l’animus, etc.

      Mais merci de ton avis 😉




      •  

        Ouais bien sûr, mais c’est justement ce qui fait le charme du monde ouvert justement. Ca permet de ne pas bouffer tout le scénar’ en 5 heures pour ensuite se coltiner des heures et des heures uniquement à choper des morceaux d’Animus ou tuer des pigeons. 🙂




  4.  
    playstation 4

    Bonjour à tous,

    Ce jeu m’a toujours impressionné depuis le jour où j’ai joué avec !!!

    En tous cas merci pour l’article




  5.  

    Le jeu est effectivement dans la lignée des précédents, on a encore une fois des missions quasiment identiques. Après je suis un peu l’avocat du Diable dans un premier temps car à la base c’est un jeu d’assassin donc que faire d’autre; je pense qu’il faudrait ajouter des objectifs bien particulier comme capturer telle personne, le tuer exclusivement avec un flèche empoissonnée, etc. Pareil en ce qui concerne les batailles navales cela reste exclusivement du je te touche tu coule ou je te capture.

    Néanmoins l’ambiance est extraordinaire, le monde ouverte est juste énorme, j’ai hâte de voir ce que le prochain développé pour les next gen donnera.





Laissez une réponse