Test – The Incredible Adventures of Van Helsing III

 

 
Infos Jeu
 

Console:
 
Editeur: Neocore
 
Développeur: Neocore
 
Date de Sortie: 22 Mai 2015
 
Résumé:

En conclusion ce The Incredible Adventures of Van Helsing III dispose de certaines nouveautés que je vous encourage à découvrir, tout en s'appuyant sur les bases humoristiques et solides qu'il avait développé dans les précédents opus. Avec un mode multijoueur, de nouvelles possibilités dans les classes, et un univers toujours fun, le titre se veut-être une valeur non pas sûre mais plutôt correct, à la durée de vie relativement conséquente. Bref sûrement pas le jeu de l'année mais très certainement une bonne pioche si vous cherchez un jeu fun aux alentours d'une période creuse.

 
Note de la rédac :
7.0
7/10


Note des membres
1 membre a noté ce jeu.

 

Ce qu'il faut retenir


- Un humour toujours présent
- Un vrai background
- Un gameplay plutôt plaisant.

Ce qui ne faut pas retenir


- Peut s'avérer parfois brouillon dans les menus
- Peut sembler répétitif.


0
Posté le07/07/2015 par

 
Article complet
 
 

On se retrouve aujourd’hui pour le test d’un jeu dont le petit frère a déjà été testé par notre équipe : The Incredible Adventures of Van Helsing III. Questions de base que tout le monde se pose : est-ce qu’il est bien ? est-ce que ce nouvel opus mérite que l’on s’y attarde ? Bref peut-on dépenser ses sous pour ce jeu ?

Une jouabilité que j’aime toujours autant. 

Honnêtement je trouve que The Incredible Adventures of Van Helsing III dispose d’un très bon gameplay dans le sens où le joueur est tout de suite amené à s’immerger dans le jeu. Dès la première grosse demie-heure vous pouvez jouer de manière assez bourrin et vous faire plaisir comme il se doit, à condition bien sûr de jouer du côté obscur de la force. Mais je m’emballe un petit peu.

Commençons donc par le commencement : au lancement du jeu vous tomberez sûrement comme moi sur un petit problème, à savoir que le jeu est assez gourmand et il vous faudra faire quelques ajustements si vous ne voulez pas avoir trop de ralentissements. La contrepartie positive de tout ceci, c’est que si votre pc tient bien la route le jeu se révèle être plutôt beau et assez chouette, environnementalement parlant.

Vous allez en toute logique lancer une nouvelle partie (si, si, je vous le jure) et à ce moment là vous aurez le choix entre 6 classes différentes, certes légèrement clichées et déjà vues et revues pour certaines mais j’estime que cela mérite tout de même qu’on s’y attarde parce que mine de rien, cela veut également dire six possibilités de jouer différentes, ce qui améliore grandement son potentiel de rejouabilité, et ce même si l’on ne joue la campagne que partiellement avec les différentes classes  afin de voir l’ensemble des ficelles qui le constituent.

Comme dans l’opus précédent, on vous pose les bases de cette nouvelle histoire en vous rappelant certains éléments déjà inscrits dans la trame scénaristique. Je préfère être franc : j’ai trouvé l’histoire particulièrement clichée dès le départ et pas des plus poussées. Mais le postulat de départ est respecté comme un cahier des charges car on pose un background, et on fait démarrer le joueur dans une sorte de gros foutoir duquel il va vraiment devoir se dépêtrer s’il veut avancer.

Et donc pour en revenir à la base de mes propos qui introduisaient cette partie sur la jouabilité, on se rend compte bien vite que le jeu est tout simplement amusant. Disposant d’un gameplay nerveux, il se présente toujours sous la forme d’un Diablo-like, avec une interface chargée mais claire, qui nous permet de nous y retrouver bien vite. Je vous conseille d’utiliser au maximum les raccourcis claviers qui peuvent vraiment vous faire gagner du temps et sauver votre peau.

Et le reste alors ? C’est respecté ? 

Franchement j’aime toujours autant les dialogues de ce personnage complètement blasé qui apportent un petit plus lors des team-fights et plus généralement lors de votre avancée dans le jeu. En revanche cette grosse voix lors des transitions me donne envie d’aller voir si la cuisson de mes pâtes est finie. On notera tout de même quelques références par-ci, par-là, ce qui est toujours bon à prendre.

Point de vue compétences, notons qu’il est toujours possible de monter votre personnage comme bon vous semble même si fatalement le choix de votre classe va indirectement influencer sur vos compétences car ne nous leurrons pas, on aime bien jouer de la même manière, quel que soit le jeu. Pour ce qui est de la bande son, elle est dans la lignée des précédents opus et je l’apprécie toujours autant. Elle colle parfaitement au jeu et permet au joueur de s’immiscer plus facilement dans son univers. Notons enfin que le jeu dispose d’un mode multijoueur, ce qui fait toujours plaisir.

En conclusion, ce The Incredible Adventures of Van Helsing III dispose de certaines nouveautés que je vous encourage à découvrir, tout en s’appuyant sur les bases humoristiques et solides qu’il avait développé dans les précédents opus. Avec un mode multijoueur, de nouvelles possibilités dans les classes, et un univers toujours fun, le titre se veut-être une valeur non pas sûre mais plutôt correcte, à la durée de vie relativement conséquente. Bref sûrement pas le jeu de l’année mais très certainement une bonne pioche si vous cherchez un jeu fun aux alentours d’une période creuse.


oroine

 

Testeur JV (PC/PS3)
Critique Série TV



0 commentaire



Donne ton avis en premier !


Laissez une réponse