Test – Shin Megami Tensei : Devil Summoner : Soul Hackers

 

 
Infos Jeu
 

Console:
 
Editeur: NIS America
 
Développeur: ATLUS
 
Date de Sortie: 20 Septembre 2013
 
Résumé: Dilemme, éternel dilemme des jeux aux mécanismes rigides et au fonctionnement complexe, dont fait partie ce SMT Soul Hackers ! Car si l'on passe les débuts qui peuvent rebuter plus d'un joueur non averti, on retrouve au travers de ce RPG des qualités indéniables, que ce soit au niveau de l'exploration, de la capture de démons, ou de l'histoire, qui ont tout pour plaire ! Un régal pour qui apprécie le genre, et maitrise la langue de Shakespeare, mais les autres peuvent passer leur chemin, sauf s'ils ont du courage à revendre, et veulent découvrir un titre riche et profond !
 
Note de la rédac :
7.5
7.5/10


Note des membres
Aucune note des membres

 

Ce qu'il faut retenir


- Un univers futuriste riche et intéressant
- La capture de démons, chronophage !
- La durée de vie

Ce qui ne faut pas retenir


- Difficulté old school sans compromis
- Uniquement en anglais
- Menus lourds


0
Posté le19/09/2013 par

 
Article complet
 
 

Les pirates venus du passé

jaquette-shin-megami-tensei-devil-summoner-soul-hackers-nintendo-3ds-cover-avant-p-1379488201Shin Megami Tensei, voilà une saga qui mérite mieux que son sort en occident ! Si elle est très populaire au Japon, les sorties plus sporadiques par chez nous, et plus discrètes que d’autres mastodontes, n’ont permis qu’à une poignée d’initiés d’entrevoir les entrailles complexes de cette série de RPG. Car on en retient souvent ses intrigues, ses personnages et sa capacité à scotcher le joueur malgré les épreuves.

Soul Hackers, que l’on retrouve sur 3DS, est sorti d’abord sur Saturn en 1997, et un peu plus tard sur PS1, le jeu a été conservé ici presque en l’état, avec quelques ajouts ici et là dont nous reparlerons plus bas. Ce qui est intéressant dans ce le cas présent, c’est que le titre n’est jamais sorti de l’archipel nippon, et qu’on peut ici s’y essayer enfin, mais dans la langue de Shakespeare uniquement ! Un mal pour un bien, mais il aurait été bon d’avoir une traduction française pour atteindre un maximum de joueurs potentiels… Cela dit, la langue ne sera pas la seule barrière à franchir pour le joueur aventureux !

 Tiens bon la barre !

shin-megami-tensei-devil-summoner-2-soul-hackers-nintendo-3ds-1365753492-049Imaginez une ville (nommée Amami), dans le futur, entièrement connectée à un énorme réseau : Paradigm X. Véritable simulation virtuelle à grande échelle, qui a attiré les Spookies, un groupe de hackers qui veulent le pirater… Et ils vont découvrir que sous ce cyber espace se terre de noirs desseins ! (insérez ici un rire démoniaque) C’est avec une fine équipe de 6 personnages (ou démons) que vous devrez venir à bout de cette menace invisible !

shin-megami-tensei-devil-summoner-2-soul-hackers-nintendo-3ds-1364825881-046Il faudra donc vous balader, non seulement dans la ville pour glaner quelques informations auprès des quidams, mais aussi dans Paradigm X, où l’on se retrouve dans la peau de notre personnage, à la première personne, dans un véritable dungeon crawler en 3D dont le style nous rappellera un bon Etrian Odyssey, mais dans une ambiance plus steampunk qu’heroic-fantasy. Il s’agira de mener à bien les diverses missions proposées, et dans la foulée, de combattre et capturer des démons qui vous épauleront pendant votre périple. Sachant qu’on peut également les fusionner pour en obtenir de nouveaux ! On a donc un aspect collection qui peut à lui seul suffire à coller le joueur devant son écran. Mais restons un peu sur les combats : ils se font par rencontre aléatoires, et on peut user des pouvoirs des membres de son équipe pour venir à bout des malfaisants. Entre les kilos de magies proposées et les attaques combinées, les possibilités sont nombreuses. Seule ombre au tableau : la lourdeur des menus, qui plombe un peu le rythme des combats, même avec de l’expérience. On alterne donc combats, capture de démons, et puzzles à résoudre pour progresser à travers ce jeu aux mécaniques classiques, mais bougrement efficaces.

 The Demon Within

shin-megami-tensei-devil-summoner-2-soul-hackers-nintendo-3ds-1365753492-048Mais si seulement l’anglais et les menus étaient les seuls obstacles ! La difficulté en rebutera plus d’un, le jeu étant résolument old school, et ne pardonne aucun faux pas. Cela constitue un énorme challenge pour qui veut s’y attarder, mais les curieux qui veulent découvrir le genre risquent de s’y casser les dents s’ils ne s’accrochent pas avec conviction. Ce qui est dommage, car au delà de ça, il y a bien sur les démons à trouver, mais aussi une histoire prenante et qui est loin d’être convenue, et aussi des personnages attachants et intéressants. Les qualités narratives et la profondeur du récit méritent à elles seules de s’attarder sur SMT Soul Hackers.

En ce qui concerne l’aspect technique, on retrouve les bases du jeu de 1997, avec les cinématiques un peu vieillottes (à part l’intro, refaite pour l’occasion) et un moteur de jeu passable. La 3D n’est pas folichonne, et n’apporte pas grand chose à l’expérience graphique. Par rapport à la version d’origine, quelques animations et une trentaine de nouveaux démons ont été ajoutés, le design des combats a été amélioré, et les temps de chargement n’ont plus lieu d’être par rapport à la version originale qui était sur CD. On se retrouve donc face à une production à l’apparence datée, mais dont le contenu est riche en terme de qualité, et qui se paie en plus le luxe d’une durée de vie confortable : la capture de monstres à elle seule peut prendre plusieurs dizaines d’heures, en plus des missions principales, pour lesquelles une vingtaine d’heures ne seront pas de trop.

Dilemme, éternel dilemme des jeux aux mécanismes rigides et au fonctionnement complexe, dont fait partie ce SMT Soul Hackers ! Car si l’on passe les débuts qui peuvent rebuter plus d’un joueur non averti, on retrouve au travers de ce RPG des qualités indéniables, que ce soit au niveau de l’exploration, de la capture de démons, ou de l’histoire, qui ont tout pour plaire ! Un régal pour qui apprécie le genre, et maitrise la langue de Shakespeare, mais les autres peuvent passer leur chemin, sauf s’ils ont du courage à revendre, et veulent découvrir un titre riche et profond !

DBKamper

 
Testeur JV (PC/360) Spécialiste rétro


0 commentaire



Donne ton avis en premier !


Laissez une réponse