Test – Shadow Tactics : A la découverte du Japon féodal

 

 
Infos Jeu
 

Console: , ,
 
Editeur: Daedalic Entertainment
 
Développeur: Mimimi Productions
 
Date de Sortie: 28 Juillet 2017
 
Résumé:

Mimimi Productions nous offre un très bon jeu dans le genre commando-like, un style qui avait pratiquement disparu depuis quelques années. Ils ont réussi à dépoussiérer tout ça de belle manière, de plus le jeu propose un bon challenge. L'histoire est très prenante et propose des décors grandioses très bien travaillés, très colorés et pleins de vie. Les traverser offre un véritable voyage au cœur du Japon féodal ce qui reste très rare dans le monde du jeu vidéo.

 
Note de la rédac :
8.0
8/10


Note des membres
Aucune note des membres

 

Ce qu'il faut retenir


- L'Ambiance
- Jouabilité simple et efficace
- Direction artistique au top
- Les personnages et l'histoire très réussis

Ce qui ne faut pas retenir


- Les chargements trop long
- La difficulté qui grimpe d'un seul coup


0
Posté le17/11/2017 par

 
Article complet
 
 

Après un 1er jeu plutôt sympathique, « The Last Tinker » sorti sur PC en 2014, Mimimi Productions retente un nouveau coup qui pourrait être assez piégeux par certains aspects : un jeu de stratégie action en temps réel se déroulant à l’époque du Japon féodal. Est-ce que le pari est réussi avec Shadow Tactics ? Faisons donc ce petit voyage à l’ère des samouraïs ou autres ninjas.

Une découverte du Japon féodal

L’action prend place au Japon en 1616 et le shogunat est tout juste mis en place et désire remettre le pays en ordre. Les ennemis sont nombreux et la traîtrise est monnaie courante à cette époque. L’empereur décide d’envoyer ces cinq meilleurs combattants afin de contrecarrer les machinations d’un groupe de rebelles. Infiltration, stratégie et ruse seront nécessaire pour réussir les 13 missions proposées et ainsi maintenir la paix dans l’archipel japonais.

La jouabilité est assez technique et il faudra utiliser toutes les techniques et les atouts de chacun des personnages composant l’équipe mis à notre disposition. Il y a un espion ninja nommé Hayato qui utilise la furtivité, Mugen le samouraï muni de ses katanas et permet d’infliger de gros dégât, Takuma le vieillard armé de son fusil, la geisha Aiko capable de s’infiltrer grâce aux déguisements et la jeune Yuki et ses pièges mortels.

De la sauce Samouraï ?

Sans être rebutante au début, la difficulté est bien présente. Elle fait notamment une entrée fracassante au chapitre 3 et monte très rapidement. Autant dire que foncer tête baissée ménera inévitablement à une mort certaine, car les gardes ne laisserons rien passer. La durée de vie est aussi très conséquente et il faudra au moins 20 heures pour arriver au bout des 13 niveaux proposés. Des niveaux tous différents et véritablement magnifiques et remplis de détail qui donnent l’impression que chaque endroit est plein de vie. L’ambiance générale du jeu est une vrai réussite également. La direction artistique et musicale nous plonge parfaitement dans le jeu. Les différents protagonistes sont tous très bien réussis et débordent de charisme. Le jeu souffre tout de même de ses chargements qui paraissent interminable.

Mimimi Productions nous offre un très bon jeu dans le genre commando-like, un style qui avait pratiquement disparu depuis quelques années. Ils ont réussi à dépoussiérer tout ça de belle manière, de plus le jeu propose un bon challenge. L’histoire est très prenante et propose des décors grandioses très bien travaillés, très colorés et pleins de vie. Les traverser offre un véritable voyage au cœur du Japon féodal ce qui reste très rare dans le monde du jeu vidéo.



Maiden

 

Rédacteur en Chef
Testeur JV



0 commentaire



Donne ton avis en premier !


Laissez une réponse