Test – Sacred 3

 

 
Infos Jeu
 

Console: , ,
 
Editeur: Deep Silver
 
Développeur: Keen Games
 
Date de Sortie: 1er août 2014
 
Résumé:

Sacred 3 n'est clairement pas le digne successeur de Sacred 2. La déception d'un jeu trop limité envahie le joueur plus rapidement qu'on pourrait le croire. Notamment en ce qui concerne le côté RPG du jeu. De plus, des missions ultra couloir et une histoire mis de côté n'arrange pas les choses. Heureusement que la coopération local et en ligne offre quelque chose de plus. Un sentiment très mitigé sur ce jeu car mine de rien le gameplay est plutôt agréable mais c'est tout ce qu'il y a autour qui ne va pas.

 
Note de la rédac :
5.5
5.5/10


Note des membres
4 membres ont notés ce jeu.

 

Ce qu'il faut retenir


- Des combats agréables
- Les classes
- Les environnements très variés
- Le mode coopération
-

Ce qui ne faut pas retenir


- La notion de RPG trop limité
- Un mode histoire trop couloir
- Trop répétitif
- Le scénario mis de côté


2
Posté le06/08/2014 par

 
Article complet
 
 

sacred3

La licence Sacred s’était illustrée par le passé avec de bons opus en hack n’slash RPG. En cette année 2014, la licence revient avec Sacred 3 mais celle-ci prend un tournant différent qui pourrait faire grincer des dents les connaisseurs de la franchise. En effet, ce nouvel opus ne reprend qu’une infime partie des fondamentaux de ses prédécesseurs. De ce fait, l’ambiance générale, le déroulement des missions, son gameplay… tout a été plus ou moins changé, en bon comme en moins bon.

Une histoire hachée mais des combats dynamiques

sacred3Ce Sacred 3 dispose d’un mode histoire complètement différent de son prédécesseur. Tout d’abord, adieu l’Open World de Sacred 2 et bonjour les enchaînements de missions hachées par des cinématiques sous forme d’artwork. Vous aurez donc la possibilité de choisir les missions directement dans le menu principal sous forme de plateau qui se dévoile au fur et à mesure que vous avancez dans le jeu. Celles-ci se déroulent soit sous la forme d’un couloir où il suffit juste d’avancer pour finir par tomber sur un boss, soit sous la forme d’une arène avec des vagues d’ennemis. Rien de plus, rien de moins… de plus en plus, la répétitivité s’installe jusqu’à ce qu’on en ai marre… l’histoire devient quant à elle très secondaire au fur et à mesure que l’on avance, et va jusqu’au désintéressement total du joueur. Et ce ne sont pas les nombreux traits d’humour des répliques des personnages qui changeront cela.

Sacred 3, comme tout jeu de rôle propose aux joueurs de choisir une classe pour son personnage. Vous aurez ainsi le choix parmi quatre classes (+1 payante ou offerte dans l’édition limitée) allant du simple bourrin au chasseur, etc. Chaque personnage disposera d’un inventaire et de compétences propres à sa classe.

sacred-3-screenshot-ME3050226739_2En ce qui concerne les combats, on ne peut pas nier qu’ils sont bien dynamiques et très agréables à jouer (bien qu’un peu faciles). Surtout que votre personnage peut recourir à différents sorts pour s’aider dans sa quête. Ainsi, huit sorts sont disponibles, et vous pouvez en équiper deux. Chacun d’eux peut être amélioré dès que vous augmentez le niveau de votre personnage. Vous aurez également la possibilité de gérer votre inventaire, bien que celui-ci soit malheureusement beaucoup trop limité : aucune réelle gestion de votre équipement (casques, armures, bottes, etc.) ici, mais uniquement une armure unique à chaque personnage qui pourra être améliorée tout au long de votre périple. C’est la même chose en ce qui concerne les armes : très peu d’armes sont disponibles et celles-ci s’améliorent de la même manière que l’armure. Aucune notion de customisation également : si vous améliorez quelque chose sur votre personnage, aucun changement visuel ne sera apporté (hormis les armes). C’est vraiment dommage pour un RPG…

La coopération sauve Sacred 3 !

Sacred 3Graphiquement c’est assez vieillot mais les environnements sont plutôt agréables, assez variés et le level design est plutôt réussi. Idem au niveau des doublages qui mettent un peu dans l’ambiance mais qui s’avèrent casse-pieds au fur et à mesure qu’on avance, avec notamment des phrases humoristiques bien clichées et lourdes du genre « Il faudra qu’on s’arrange un plan cul…linaire…  » … OK !

Mais ce qui sauve réellement Sacred 3, c’est son mode coopération. Allant de deux à quatre joueurs, celui-ci permet de donner un second souffle à un jeu qui s’épuise très rapidement. Le fait d’avoir des joueurs en plus dans vos parties augmentera le niveau des ennemis et vous proposera un nouveau challenge. Il est clairement recommandé de commencer le jeu en coop, que ce soit local ou multi, afin de ne pas lâcher le jeu trop rapidement.

Sacred 3 n’est clairement pas le digne successeur de Sacred 2. La déception d’un jeu trop limité envahit le joueur plus rapidement qu’on ne pourrait le croire. Notamment en ce qui concerne le côté RPG du jeu. De plus, des missions uniquement couloir et une histoire mise de côté n’arrangent pas les choses. Heureusement que la coopération locale et en ligne offre quelque chose en plus. Un sentiment très mitigé sur ce jeu car mine de rien, le gameplay est plutôt agréable mais c’est tout ce qu’il y a autour qui ne va pas.

Maiden

 
Rédacteur en Chef Testeur JV


  1.  
    skywalski

    A quand une suite à baldur’s gate 2…. :-/




  2.  

    Je viens de recevoir aujourd’hui même le jeu, je vais voir si j’arrive aux mêmes conclusions que toi ou non ! Sinon, bon test 🙂





Laissez une réponse