Test – Ryse : Son of Rome

 

 
Infos Jeu
 

Console:
 
Editeur: Microsoft Games Studio
 
Développeur: Crytek
 
Date de Sortie: 22 novembre 2013
 
Résumé:

Ryse : Son of Rome est une déception sur le plan gameplay qui n'offre rien de vraiment nouveau, mais une étonnante surprise sur la réalisation et les graphismes. Offrant des décors, paysages à couper le souffle, des armures scintillantes comme si elles venaient d'être polis, mais le jeu perd de son intérêt en proposant un solo très court et un gameplay très bon mais ultra répétitif et lassant. Même si un mode coopération est disponible afin d'augmenter la durée de vie, ce n'est pas celui-là qui vous fera tenir des heures et des heures. En tout cas, on a le droit à une très bonne réalisation, un vrai péplum bien sanglant avec ces exécutions mais qui manquent un peu plus d'approfondissement dans sa conception.

 
Note de la rédac :
7.0
7/10


Note des membres
8 membres ont notés ce jeu.

 

Ce qu'il faut retenir


- L'ambiance empire romain
- La qualité graphique impressionnante
- Un scénario digne de cette époque
- Malgré cela un gameplay plutôt...
-... sans oublier Marius !

Ce qui ne faut pas retenir


- Solo très court (6h)
- Un gameplay très répétitif
- Les QTE pas punitifs
- La plupart des ennemies sont des clones !
- Un mode arène qui n'offre guère plus de temps de jeu.


2
Posté le07/12/2013 par

 
Article complet
 
 

ryse

Ryse : Son of Rome est sans nul doute l’exclusivité Xbox One la plus attendu de par son ambiance que par le fait que ce soit une nouvelle licence exclusivité Microsoft. Développé par l’équipe de Crytek avec comme moteur de jeu le CryEngine, on peut tous dire que l’on était impatient de voir ce que donnerait ce CryEngine sur un jeu d’action beath’em all. Disponible depuis le lancement de la Xbox One, Ryse : Son of Rome vous embarque dans une aventure sous les traits de Marius Titus, un général romain qui raconte son histoire jusqu’au présent où Rome est en pleine détresse. Attaqué par des barbares qui pourrait s’apparenter à des pictes, Rome est sous le feu d’une extinction, un seul homme peut tout changer, un seul homme peut rassembler toutes ces troupes, et cet homme est : Marius Titus.

Marius ! Il faut que tu sauves Rome !

ryse-son-of-rome-xbox-one-1370892303-002Dès le début, le jeu embarque le jour dans une immersion romaine des plus convaincantes. Tout d’abord, l’immersion se fait pas la réalisation artistique qu’ont pu faire les équipes de Crytek. Et pour cela, on peut dire que c’est très réussi. Réaliser comme un blockbuster Hollywoodien, Ryse pourrait se ranger dans la catégorie Péplum avec un certain Gladiator si c’était un film. Autant l’histoire est prenante puisque l’on retrace l’histoire de Marius, de son intégration dans la légion jusqu’à au rang de Général de Rome. Bien évidemment, l’histoire ne tourne pas que sur le fait que notre héros accompli des prouesses qu’il lui a valu une prime à chaque fois. Non, comme toutes les histoires qu’on a pu entendre avec les romains, les empereurs, etc… les complots seront également au rendez vous. Bien évidemment, on en dira pas plus… Tout ce qu’il faut retenir c’est que Ryse se dote d’une très belle réalisation.

En ce qui concerne le gameplay, l’avis peut être complètement différent. Pas sur le fait qu’il s’agisse d’un mauvais gameplay, mais plus sur le fait que le jeu soit très répétitif et très dirigiste. Et oui, ce n’est pas un monde ouvert, c’est tourné comme un film où l’on enchaîne les plateaux (chapitre) dans divers décors jusqu’au dénouement final. Son aspect beathem’ all qui pourrait également se comparer à des gameplay tels que Assassin’s Creed ou Batman Arkham Origins puisqu’il suffit d’attaquer et de contrer les attaques pour par la suite pouvoir faire des exécutions. Et c’est là que le côté répétitif se fait ressentir puisque chaque chapitre se déroule presque de la même manière, avec des adversaires à combattre afin de pouvoir avancer. Donc le jeu peut avoir un petit côté lassant si votre envie était simplement dans le gameplay, cependant heureusement pour ceux qui sont pris dans l’histoire, le jeu vous tiendra beaucoup en haleine.

ryse-son-of-rome-xbox-one-1383907238-048Viens le temps de parler de ces fameuses exécutions qui avaient fait beaucoup couler d’encre lors de sa première présentation à l’époque. En effet, il avait été reprocher au vu des premiers retours sur le jeu qu’il allait être beaucoup trop axé QTE. Et bien sachez que certes il y a des QTE mais ils ne sont en aucun cas obligatoire. Les QTE sont réalisés lors des exécutions, évidemment c’est beaucoup amusant quand on en fait, surtout qu’il y a une bonne tripotée d’exécutions différentes qui rendront le jeu un poil moins répétitif sur cette phase-là. Cependant, un point négatif en résulte de ces exécutions puisqu’elles ne sont en aucun cas punitives, c’est à dire que si vous les loupez, et bien c’est pas grave votre héros effectuera quand même l’exécution. C’est fort dommage car ça les rend presque inintéressant car on pourrait appuyer sur n’importe quelles touches que l’exécution pourrait quand même se dérouler. Mais viens la question, quels avantages avons nous si on réussit une exécution avec les bonnes touches. Et bien tout simplement vous engrangerez beaucoup plus de point d’expérience ou récupérerez plus de vies que si vous avez moins bien effectué cette séquence de QTE.

Veni, vidi, vici ! Avé Marius !

ryse-son-of-rome-xbox-one-1370892303-006De multiples ennemies frapperont à votre porte, mais de là en résulte un nouveau point négatif qui est la présence de beaucoup trop de clone. Alors certes nous ne sommes pas dans Star Wars : L’Attaque des Clones, mais de là à mettre quasiment la même tête à tous les ennemies (sauf les boss), tout au long du jeu, c’est quand même dommage. Surtout pour un jeu Next-Gen qui pourrait proposer beaucoup plus de possibilités. A cela nous avons le droit que les ennemies tuées restent assez longtemps par terre et ne disparaisse pas sous notre nez comme certains jeux de ces dernières années. De plus, hormis le côté trop beathem all, le jeu propose un semi-côté-tactique qui aurait pu être beaucoup approfondi… En effet, dans certaines phases du jeu vous aurez la possibilité de défendre une place. De là votre côté stratège – vraiment basique – devra être mise à l’épreuve. Vous aurez donc, par exemple, à votre disposition deux garnisons de soldats (des soldats standard et des archers) Mais il y a deux côtés à défendre, gauche et droite. Vous avez donc la possibilité de soit mettre les soldats à terre à droite ou gauche et pareil pour les archers. Cependant, si vous mettez par exemple les deux groupes qu’à droite et bien c’est vous tout seul qui devrait vous occuper de la gauche. C’est là que c’est vraiment basique, puisque le meilleur stratège ferait en sorte de mettre les archers à droite et les soldats à gauche et basta. C’est pour cela que ce petit côté stratégie aurait pu être un poil plus approfondi.

ryse-son-of-rome-xbox-one-1383907238-049Comptez à peu près 6h pour terminer le jeu en mode normal, ce qui reste très court. Bien évidemment ajoutez à cela le fait de pouvoir recommencer les divers chapitres, collecter tous les artefacts pour compléter à 100% le jeu. De plus, un système de leveling est mis en place, où grâce à votre expérience vous pourrez débloquer des compétences comme par exemple plus de vies, plus de regain d’expérience, etc. De plus, un mode multijoueur est disponible qui est le mode arène, sorte de mode horde en coopération avec un ami. Honnêtement, c’est plutôt sympathique à deux joueurs, surtout qu’il y a pas mal de choix de décors d’arène et que celle-ci sont plus ou moins interactives. Pourquoi interactive ? Parce qu’il ne suffit pas juste de tuer les ennemies qui arrivent mais des pièges sont aussi disponibles afin de les tuer ou qui peut également vous gêner vous. Évidemment, ce mode arène ne va pas vous faire passer une vingtaine ou une trentaine d’heures. En général, le jeu ne propose pas une durée de vie exceptionnelle mais certains pourraient trouver leur compte avec le solo et la coopération.

Néanmoins, Ryse propose là un des plus beaux jeux de la Xbox One. Des graphismes sublimes, une réalisation parfaite, des décors à couper le souffle et pas la moindre trace d’aliasing ou autres problèmes graphiques. C’est vraiment bluffant, rien que de regarder les armures c’est d’une qualité qu’on avait presque l’habitude de voir que sur PC. Et le plus impressionnants c’est que in-game il n’y a aucun chargement de texture, et bon nombre de joueurs savent que même dans les derniers jeux du style The Last of Us on voit les textures se charger en direct, ce qui fait moins propre. Ajoutez à cela une bande-son de qualité et des doublages plus que convaincant et on a le droit à un jeu proposant une excellente immersion dans le monde romain. On pourrait également parler de la fonctionnalité vocale du Kinect qui n’est certes pas obligatoire dans son utilisation mais plutôt impressionnant. En effet, dans certaines phases vous pourrez donner des ordres vocalement à vos troupes comme « Lancez la volée ». Ce qui est impressionnant c’est que malgré le son de la TV à fond, Kinect arrive à détecter votre voix dans tout ce brouhaha.

Ryse : Son of Rome est une déception sur le plan gameplay qui n’offre rien de vraiment nouveau, mais une étonnante surprise sur la réalisation et les graphismes. Offrant des décors, paysages à couper le souffle, des armures scintillantes comme si elles venaient d’être polis, mais le jeu perd de son intérêt en proposant un solo très court et un gameplay très bon mais ultra répétitif et lassant. Même si un mode coopération est disponible afin d’augmenter la durée de vie, ce n’est pas celui-là qui vous fera tenir des heures et des heures. En tout cas, on a le droit à une très bonne réalisation, un vrai péplum bien sanglant avec ces exécutions mais qui manquent un peu plus d’approfondissement dans sa conception.

Maiden

 

Rédacteur en Chef
Testeur JV



  1.  

    J’ai vraiment adoré ce jeu, tout d’abord lors de la Paris Games Week j’ai été repoussé par ce jeu tant je ne comprenais pas ce qu’il fallait faire. Puis en testant son mode histoire je suis resté sur le cul avec la qualité graphiques mais aussi par le game play qui rend le jeu vraiment attractif





Laissez une réponse