Test – Pro Basketball Manager 2016

 

 
Infos Jeu
 

Console:
 
Editeur: Cyanide
 
Développeur: Umix
 
Date de Sortie: 14 Janvier 2016
 
Résumé:

Bref, je sais que ce test ne reflétera pas l'ensemble du jeu et que beaucoup le trouveront peut-être trop rapide et passant à peine sur les points et vous avez raisons mais un jeu de ce type … il me faudrait une année entière pour soulever l'ensemble des points un par un, et vous développe tout un développement général. En clair, prenez le si vous êtes mordu de basket car il vous fera passer quelques heures de jeux. Si vous vous fichez de ce sport, ou si le votre vous va très bien ou vous amuse assez et bien attendez un peu avant d'investir …

 
Note de la rédac :
7.0
7/10


Note des membres
1 membre a noté ce jeu.

 

Ce qu'il faut retenir


- Des heures de jeux à foison
- Une véritable esthétique dans les menus
- L'idée d'un coaching qui impacte
- Une bande son plutôt sympa intégrée au jeu.

Ce qui ne faut pas retenir


- Un jeu assez peu instinctif
- Une 3D en match clairement inutile
- L'idée de perdre quelques heures a le prendre en main
- Un coter élitiste.


0
Posté le20/01/2016 par

 
Article complet
 
 

probasket2016

Bienvenu à vous amoureux du gros ballon orange, aujourd’hui nous allons passer quelques minutes ensembles afin de voir ce que vaut Pro Basketball Manager 2016. Alors oui effectivement c’est un peu la même histoire d’amour tous les ans avec les jeux de simulations, et on passe notre temps à nous demander s’il on va craquer ou pas. En ce qui me concerne je l’ai testé pour vous et ce qu’on peut en dire c’est qu’il s’agit bel et bien d’un jeu pour amoureux du genre !

Un jeu de tableau ….

Screenshot_PBM16_02Car oui Pro Basketball Manager 2016 est bel et bien avant toute chose un jeu de tableau. Il est possible d’aller tripatouiller dans les moindres petites statistiques, paramétrer le temps que passe vos joueurs nationaux ou vos joueurs de club à l’entraînement, les points qu’ils doivent travailler. Il vous sera demandé également de ne pas trop les surmener pour éviter la blessure. Comme dans tous bon jeu de basket vous allez devoir gérer les stratégies, devoir gérer votre boite mail, vous allez également être au cœur même d’une tripoté de championnat et subir les supporter.

Bref Pro Basketball Manager 2016 rempli bel et bien les conditions de simulations que l’on peut demander à un jeu de ce type a deux petits détails prêts.

1Premièrement pouvoir gérer tout et n’importe quoi ça a un vrai coter jouissif, néanmoins on a tendance à se perdre dans cet amas d’information, dans ces tableaux et dans ces différentes possibilités et les joueurs novices devront passer quelques heures de frustrations avant de jouir pleinement du titre. Un petit prix à payer diront certains … en ce qui me concerne je ne trouve pas car ce genre de jeu est déjà extrêmement chronovore alors si en plus on demande aux joueurs de perdre du temps pour dompter la bête je trouve cela vraiment dommage. L’interface a beau être jolie, il faudrait peut-être maintenant la rendre plus lisible.

Et deuxième point qui va sembler logique à certains mais il faut encore et toujours le souligner dans ce genre de test : Non il n’y a pas tous les vrai noms des joueurs. Bien que comme toujours dans ce cas là la firme use de la fameuse ruse du « nom qui se rapproche du vrai », il y a bel et bien un léger souci suite aux différentes licences.

Et les matchs alors ?

Tout gérer on l’a dit c’est une chose, mais tout dirigeant qui se respecte veut avant toute chose gagner des matchs.

1063-2Les matchs nous allons donc en parler maintenant, et nous allons débuter par LE point négatif : la 3D. Clairement elle ne sert a rien du tout si ce n’est nous donner pendant quelques secondes l’espoir d’un jeu beaucoup plus beau qu’il n’en est. Je sais que pousser trop loin le détail aurait eu comme conséquence direct la perte d’un public ne disposant pas des machines adéquates afin de le faire tourner, mais dans ce cas là autant ne rien mettre du tout ce sera bien mieux (et travailler le coter brouillon des différents menus par exemple …)

Tous les panneaux ne sont clairement pas instinctif (entre autre les changements de joueurs), les temps morts ne sont pas vraiment utiles, et honnêtement pouvoir mettre le jeu en pause relève de la supercherie…. je sais qu’on ne cherche pas l’immersion au vu du type de jeu mais quand-même …. En revanche certains points sont vraiment cohérents avec l’esprit coaching et ça j’admets que c’est jouissif (et encore le mot est faible). Le plus simple et de rapidement vous parler d’un match que j’ai fais USA/Jamaïque.

image4J’étais à la tête des USA sur une défense Individuelle et le match se déroulait tranquillement. Mais mon souci était que le match était équilibré ce qui m’avait semblé étrange au vu des joueurs dont je disposais (autant dire j’ai fais une équipe un peu étrange mais tellement talentueuse …) . J’ai donc changé les instructions offensives en mettant en avant la vitesse de jeu, puis j’ai mis mon équipe en Zone 3-2 (là on commence à parler technique pour celles et ceux qui ne jouent pas). Et bien tout de suite on a constaté un petit écart se créer, puis un autre, puis un autre , avant de gagner mon match avec prêt de 25 pts d’avance. A ce titre on peut dire que notre coaching impacte réellement le match et ça … c’est quand-même géant.

Bref, je sais que ce test ne reflétera pas l’ensemble du jeu et que beaucoup le trouveront peut-être trop rapide et passant à peine sur les points et vous avez raisons mais un jeu de ce type … il me faudrait une année entière pour soulever l’ensemble des points un par un, et vous développe tout un développement général. En clair, prenez le si vous êtes mordu de basket car il vous fera passer quelques heures de jeux. Si vous vous fichez de ce sport, ou si le votre vous va très bien ou vous amuse assez et bien attendez un peu avant d’investir …


oroine

 
Testeur JV (PC/PS3) Critique Série TV


0 commentaire



Donne ton avis en premier !


Laissez une réponse