Test – PlayStation VR Worlds – Des mini-jeux pour le PS VR

 

 
Infos Jeu
 

Console:
 
Editeur: Sony
 
Développeur: London Studio
 
Date de Sortie: 13 Octobre 2016
 
Résumé:

Personnellement, je ne pense pas que VR Worlds vaut ses 40 euros. The London Heist et Danger Ball relève à eux seuls la note pour ce jeu. Ocean Descent est à faire histoire de vivre l'expérience mais rien de plus. Et les deux derniers ne sont clairement pas recommandé. Si vous le trouvez en 10 et 20 euros, allez y mais au prix actuelle je recommanderais d'attendre un peu.

 
Note de la rédac :
5.5
5.5/10


Note des membres
1 membre a noté ce jeu.

 

Ce qu'il faut retenir


- The London Heist
- Danger Ball
- L'expérience VR tout de même impressionnante

Ce qui ne faut pas retenir


- Deux mini-jeux qui donnent la gerbe
- On a trop vite fait le tour
- Jeu beaucoup trop limité en contenu
- Ne vaut pas les 40 euros


0
Posté le19/01/2017 par

 
Article complet
 
 

Lors de la sortie du PlayStation VR, un jeu est venu l’accompagner afin de nous montrer de quoi était capable cette fameuse réalité virtuelle. Ainsi, PlayStation VR Worlds voit le jour et propose 5 mini-jeux ou démo, tout dépend de votre point de vue.

Une démo assez chère

VR Worlds est un jeu. En tout cas c’est en tant que tel qu’il est vendu pour la modique somme de 39.99 euros. Le constat après avoir fait le tour du jeu c’est qu’on à plutôt l’impression d’avoir à faire à une démo plutôt qu’un vrai jeu. Je vais continuer à le mentionner comme un jeu même si j’en suis pas convaincu. Donc, ce jeu propose 5 mini jeux permettant de voir différent aspect de ce que peu donner le PlayStation VR.

Les deux premiers jeux sont à mettre dans la catégorie « ce jeu me donne la gerbe ». En effet, Scavengers Oddysey et VR Luge offre l’expérience la plus réelle possible pour remplir votre seau à côté de vous. Scavengers Oddysey vous place dans la peau d’un alien dans son robot luttant contre des monstres qui ne nous veut pas du bien. Le déplacement est douloureux pour votre tête et pour vos yeux. Pour vous déplacer, il faut sélectionner avec votre regard l’endroit où vous souhaitez aller et effectuer un saut pour y aller. Sauf que les plateformes ou vous devrez atterrir ne sont pas dans la même position gravitationnelle par rapport à vous. Du coup, lorsque vous sautez… bah… c’est l’horreur. La nausée monte direct et on ne reste pas plus de 10 minutes sur le jeu tellement on est mal. Pour VR Luge, le jeu est beaucoup simple en terme de jouabilité. Vous êtes dans la peau d’un assoiffé taré des sports extrêmes sur une luge dévalant les routes, avec les véhicules qui roule évidemment, et le but est de faire le meilleur chrono en évitant les obstacles. La descente est automatique, vous n’aurez rien à faire hormis pencher la tête à droite ou à gauche pour tourner ou éviter les obstacles. Les images sont tellement rapides que le mal de tête est assez rapide. Pour ma part, je devais carrément tenir ma tête tellement je ressentais une lourdeur à force. Vous l’aurez compris, avec ce jeu on a très vite le mal de tête. De toute façon, il n’y a que 4 descentes donc c’est rapide…

Le troisième jeu est Danger Ball. Une sorte de Pong ou vous devrez affronter un adversaire en renvoyant une balle et en quelque sorte marquer un but. Le renvoi de la balle se fait directement avec votre tête puisque c’est grâce à la vision de votre casque que vous renvoyez la balle. Ce mini-jeu est plutôt amusant mais on n’y fait rapidement le tour. Plusieurs adversaires disposant de caractéristique unique tel que la possibilité de renvoyer la balle avec des effets, ou en puissance par exemple. C’est assez simple à les battre, même en difficile. L’adversaire qui nous offre le plus de résistance est « Binôme » puisque vous l’aurez compris, ils sont deux en face.

Heureusement qu’il y a The London Heist et Danger Ball

Le quatrième n’est pas un mini-jeu mais plus une expérience puisqu’avec Ocean Descent vous serez dans la peau d’un plongeur découvrant les fonds marins dans une cage. On pourrait dire qu’il s’agit plus d’un film interactif car il n’y a rien à faire hormis regarder et affronter ce que peut vous réserver les secrets marins. A faire une fois et basta.

Et enfin, le dernier et sans nul doute le meilleur mini-jeu disponible dans cette compilation, The London Heist. Dans un ambiance Londonienne de la pègre comme dans Braquage à l’Anglaise, vous serez dans la peau d’un braqueur. Ce jeu offre clairement la possibilité d’une immersion pleine dans la VR. Jouable avec les PlayStation Move pour simuler la main droite et gauche vous prenez part à un braquage qui ne va pas forcément bien tournée. Vous pourrez interagir avec des objets grâce à vos mains pour résoudre une énigme mais également prendre part à des phases de gunfight plutôt sympathique. C’est la meilleure expérience du jeu mais malheureusement à la fin on en redemande… Oui, en 1h l’histoire est bouclée. Limite on nous a servi l’entrée sans le plat et le désert. Heureusement que l’on peut se consoler avec un mode entraînement au tir histoire de continuer à tiré et s’entraîner.

Personnellement, je ne pense pas que VR Worlds vaut ses 40 euros. The London Heist et Danger Ball relève à eux seuls la note pour ce jeu. Ocean Descent est à faire histoire de vivre l’expérience mais rien de plus. Et les deux derniers ne sont clairement pas recommandé. Si vous le trouvez en 10 et 20 euros, allez y mais au prix actuelle je recommanderais d’attendre un peu.


Maiden

 

Rédacteur en Chef
Testeur JV



0 commentaire



Donne ton avis en premier !


Laissez une réponse