Test – Persona 4 : Arena

 

 
Infos Jeu
 

Console: ,
 
Editeur: Atlus
 
Développeur: Arc System Works
 
Date de Sortie: 10 mai 2013
 
Note de la rédac :
6.0
6/10


Note des membres
Aucune note des membres

 

Ce qu'il faut retenir


- Durée de vie
- Le mode Arcade
- La direction artistique

Ce qui ne faut pas retenir


Pas de sous titre FR
- Manque de profondeur dans le scénario


1
Posté le07/05/2013 par

 
Article complet
 
 

Sans titrePersona est une licence qui jusque là était majoritairement axée RPG. Changement radical pour la série avec cet opus qui cherche d’avantage a adapté sa patte à l’ambiance Arcade, mais qui souhaite conserver une histoire profonde et complète. Le joueur se retrouve donc devant une configuration différente et intéressante mais la réussite est-elle au rendez vous ?

 

Apprendre à manipuler les personnages …

Avec ces dix ou douze personnages jouables selon les modes Persona 4 Arena nécessite un temps d’adaptation pour le joueur. Car entre les différents Combos réalisés par le personnage en lui-même, ceux réalisés à l’aide de son Persona, et les techniques de parades, il vous faudra une bonne demie heure pour vous habituer et commencer à réaliser vos premiers enchaînement.

persona-4-arena-xbox-360-1343122151-296Néanmoins quatre modes de jeux sont là afin de vous apprendre les bases dans un premier temps, puis à vous perfectionner. Le mode « Lesson » vous donnera les bases du jeu alors que Le mode « Training » peut vous permettre de vous entraînez tranquillement face à un adversaire afin de lentement vous familiarisez avec les différents combos.

Une fois le jeu prix en main les modes « challenge » ou il vous faudra exécuter des combos de plus en plus complexes, et « score attack » ou vous devrez atteindre le score le plus élevé possible seront peut-être plus adaptés. A noter que presque l’ensemble de ces modes de jeux est jouable avec n’importe quel personnage.

persona-4-arena-xbox-360-1343122151-298Une fois ces premiers modes de jeux expliquer (nous verrons les autres au fur et à mesure du test) attardons nous sur les personnages en eux-même. Pour chaque personnage avant un combat il est possible de choisir son style vestimentaire ainsi que celui de son Persona. Même si cela peut paraître assez anecdotique il est toujours bon de voir que des efforts ont été faits sur le design. En ce qui concerne le jeu en lui-même et les combats surtout, chaque personnage a une manière de jouer qui lui est propre mais qui semble être assez équilibré dans l’ensemble. Ainsi si certains personnages joueront à fond la carte de l’allonge, d’autres pourront au contraire les parer plus facilement et d’autre encore pourront venir grâce à leur Persona ou leur style de combats, assez aisément au corps à corps afin d’équilibrer le duel.

Bien qu’il faille comme tout bon jeu de combats un temps d’adaptation, une fois la prise en main claire on ne lâche plus la manette happé par le fait de vouloir faire des combos toujours plus dévastateurs.

persona-4-the-ultimate-in-mayonaka-arena-xbox-360-1315428540-001Pour utiliser votre coup spécial, il vous faudra appuyer sur les mêmes boutons. Ce coup s’il est réussit donnera lieu à une petite cinématique différente selon le personnage sélectionnée qui occasionnera des dégâts monstrueux au joueur, le tuant juste derrière. Les deux points un peu plus négatifs dans cette avalanche de compliments sont d’une part l’inégalité des cinématiques : certaines sont très réussis d’autres semblent plus lésées, et d’autre part le fait qu’un combat ne se joue finalement que sur ce gros coup. Il suffit d’être en bonne posture lors d’une second Round après avoir perdu le premier, pour que votre adversaire retourne le combat et vous amène finalement à la défaite.

pour combattre en multijoueur ?

persona-4-the-ultimate-in-mayonaka-arena-xbox-360-1315428540-004Attardons nous à présent sur deux autres modes de jeux qui sont un aspect de plus en plus importants du jeu vidéo à savoir le multijoueur. Deux modes de jeux vous permettront de vous mesurer à vos adversaire. Dans le « mode Versus » jouez avec un ami sur la même console. Bien qu’il peut sembler y avoir assez peu de personnages, ils sont si différents les uns des autres que les combinaisons possibles de combats sont assez nombreuses. Persona 4 Arena vous fera passer d’aussi bonne soirées si vous-êtes amateurs du genre que Street Fighter ou d’autres jeux du genres, à ceci prêt qu’il reste plus original pour beaucoup.

persona-4-the-ultimate-in-mayonaka-arena-xbox-360-1315428540-011En ce qui concerne le second mode de jeu le « Network » comme son nom l’indique il vous permettra de jouer sur le net contre des adversaires. Pour avoir tester ce mode le matin même du jour ou j’écris ces quelques lignes, il y avait du monde sur le multijoueur, et il semblait que les combats soient équilibrés. Informations intéressantes : Les statistiques sont allouées aux personnages eux-même. Ainsi il vous est possible de voir quel personnage vous va le mieux (avec lequel vous gagnez le plus souvent), et celui qui vous va le moins bien (celui avec qui vous affichez le plus de défaite). Encore une fois rien de bien palpitant dirons certains mais encore une fois c’est un petit plus intéressant qu’il ait toujours bon de signaler.

Et finalement.

Et finalement il est temps de se pencher sur les deux modes de jeux principaux de ce Persona 4 Arena : Le mode « Arcade » et le mode « Histoire ».

persona-4-the-ultimate-in-mayonaka-arena-xbox-360-1315428540-013En ce qui concerne le mode Arcade qui selon moi reste le mode principal, on peut dire qu’il n’a rien de bien différents de ce que les joueurs des jeux de combats ont l’habitude de faire. Après avoir sélectionné un personnage dans la liste il vous faudra affronter différents adversaires les uns après les autres pour arriver au bout et remporter la victoire. Il faut compter huit niveaux pour arriver au terme, et comme dans tous les jeux arcades plus on monte dans les niveaux et plus on monte en difficulté.

persona-4-the-ultimate-in-mayonaka-arena-xbox-360-1315428540-017A présent parlons, enfin, du mode histoire. J’ai été assez surpris par le style très japonais de la mise en scène. En fait l’histoire prend place après Persona 4 mais c’est de bien étrange manière qu’elle se déroule. En effet, il s’agit d’avantage d’un livre interactif (vous avez des écrans avec une image fixe ou très peu animées, des écrans tout noirs ou blancs) qui laisse au joueur la liberté de réaliser quelques choix et quelques combats. Il vous est possible de suivre tous les personnages, et chaque histoire de chaque personnage se recoupe à certains moments. En fait c’est comme si vous aviez une dizaine d’histoire qui finalement n’en faisaient plus qu’une. A noter que ce choix est complètement voulu puisque les développeurs ont poussé jusqu’à parler de « bookmark » au lieu de sauvegarde (en clair de marque page).

Si vous ne connaissez pas la série des Persona qui a la base est un gros RPG rappelons le tout de même, il vous sera possible de considérer cette histoire comme une simple mise en valeur des personnages afin d’apporter du background au mode arcade. Autre petit point négatif finalement la langue. Car si c’est toujours un plaisir d’avoir les voix en Japonais, il est tout de même dommage qu’il n’y ait pas eu un sous titrage français.

→ En clair, ce Persona 4 Arena se dote d’un tas de modes qui ne sont pas tous très intéressant mais qui permettront de toucher un large publique. A celles et ceux qui aiment la profondeur il sera possible de passer environ 25 heures sur le mode histoire, et pour celles et ceux qui recherchent plus le combat il vous suffira de vous orientez vers le mode arcade. Dans tous les cas ayant une superbe direction artistique, et un mode arcade bien fun et technique comme on aime, Persona 4 Arena reste une réussite.


oroine

 

Testeur JV (PC/PS3)
Critique Série TV



  1.  
    Belltam

    J’aime le côté manga de Persona ^^ normal, je suis à la fois fan de jeux vidéos et de mangas :p
    Ton avis me plaît et je me dis que je ne me trompe pas sur l’idée que je me faisais du jeu et compte bien me le prendre (ma liste s’allonge encore).
    Comme tu dis, je trouve dommage qu’il n’y ait pas de sous-titres français , à moins de parler couramment japonais, ce qui, malheureusement n’est pas mon cas et je le déplore ! Et s’il y a des sous-titres anglais je ne pourrais jamais tout déchiffrer…





Laissez une réponse