Test – Metro Last Light

 

 
Infos Jeu
 

Console: , ,
 
Editeur: Deep Silver
 
Développeur: 4A Games
 
Date de Sortie: 17 Mai 2013
 
Résumé:

Metro Last Light arrive à convaincre autant que son prédécesseur, une histoire bien narrée, des décors variés, un gameplay simple et efficace et une excellente ambiance. Il convient bien entendue de noté le petit manque de nouveauté qui n'aurait pas fait trop de mal, sachant qu'il s'agit que d'un jeu solo. Cependant, des DLC sont à prévoir, mais voilà des DLC...
 
Note de la rédac :
8.0
8/10


Note des membres
Aucune note des membres

 

Ce qu'il faut retenir


- L'ambiance et l'immersion
- L'infiltration
- Le scénario prenant
- Beau graphiquement

Ce qui ne faut pas retenir


- Le faux monde ouvert
- Peu de nouveautés
- Le mode Ranger pas pour tous
- L'IA un peu ratée


4
Posté le11/06/2013 par

 
Article complet
 
 

jaquette-metro-last-light-xbox-360-cover-avant-p-1368706113Après le bon Metro 2033, l’histoire d’Artyium reprends des plus belle sous la houlette de l’éditeur Deep Silver. En effet, si vous avez suivi l’actualité gaming des derniers mois, vous aurez pu remarquer que THQ, l’éditeur d’origine de la série Métro, à du fermer et donc la licence à été reprit par Deep Silver. Ce qui est une bonne nouvelle, puisqu’elle aurait pu être abandonné, et au vue du résultat finale ça aurait été dommage.

Une ambiance et une immersion fantastique !

metro-last-light-xbox-360-1368798073-057Comme certains peuvent le savoir, Metro 2033 était à la base un roman, écrit par Dmitry Gulkovsky, et ce Metro Last Light n’est quant à lui pas réellement « Metro 2034 », puisque le roman du même nom ne relate pas la même histoire par rapport à 2033. C’est donc pour cela que la suite de Metro 2033 s’appelle Metro Last Light.

L’équipe de 4A Games, travaillant en coopération avec l’écrivain, nous offre une immersion totale dans l’ambiance de Metro. Glauque à souhait, étouffant et flippant, croisant de nombreuse bestioles pas très commodes, ainsi que des ennemies humains qui souhaitent reprendre le flambeau du régime nazi, en version russe. Mais ce qui prime réellement dans Metro Last Light, même si l’ambiance est juste excellente, l’écriture scénaristique est quant à elle de très bonne facture. Dans un sens, c’est plutôt normal sachant qu’il y a un « réel » écrivain qu’un simple scénariste. En tout cas, le scénario est très bon, des rebondissements, des questions par rapport à l’opus précédent, et la fin est juste génial.

metro-last-light-xbox-360-1368798073-058Pour ce qui est du gameplay, nous avons le droit à un pur FPS plutôt bien maîtriser. Simple et efficace, il se prends en main facilement, peu être un petit problème de lourdeur, mais la sensibilité peut être changé dans les options. Cependant, on peut être déçu par le manque de réel nouveautés pour ce second métro, même si le mode Ranger est intéressant, il n’est malheureusement réservé qu’aux joueurs ayant pré-commandés le jeu, dommage…

N’oubliez jamais votre masque respiratoire.

metro-last-light-xbox-360-1368798073-098On se retrouve donc dans des tunnels de métro à la merci d’une tripoter de monstres, et parfois l’IA est un peu stupide, notamment les ennemies humains. Mais cela n’empêche de bien prendre son pied, puisque le jeu à été beaucoup axé sur l’infiltration. Et c’est plutôt convaincant, puisqu’il vous faudra jouer avec les lumières (éteindre les lumières pour passer sans se faire remarquer) ou encore utiliser une arme silencieuse comme le lancer de couteaux ou tout simplement un pistolet silencieux. J’ai vraiment apprécié ce côté infiltration, même si le combat du style fusillade me donnait aussi envie.

Un peu déçu par le petit semblant de monde ouvert qui ne l’ai pas forcément. En effet, il vous sera possible de vous balader dans les tunnels, ce qui donne un effet de pseudo monde ouvert, mais on se rend vite compte que c’est plutôt assez dirigiste, puisqu’il y a toujours qu’un seul chemin à prendre.

metro-last-light-xbox-360-1368798073-107Afin de survivre, vous aurez en votre possession plusieurs gadget plutôt sympathique. Tout d’abord, le masque respiratoire, nécessaire si vous souhaitez aller à la surface. Il vous faudra donc trouver des recharges car vous aurez un temps limité, chose intelligente, on voit la montre sur le bras de notre personnage à l’écran, il y a d’indiqué le temps qui reste en respiration pour votre masque. Ensuite, comme d’habitude vos armes, le briquet et une belle carte. Si vous souhaitez améliorer vos armes, de l’argent sera nécessaire. Et pas n’importe quel argent, puisque la monnaie n’existe plus, maintenant on paie en balle, en munition. Il vous faudra choisir, les utilisées en munitions ou en argent ? Dur dilemme…

Une ambiance graphiquement bien retranscrite. 

metro-last-light-xbox-360-1368798073-100On peut dire autant de bien sur l’ambiance et l’immersion du jeu, mais il ne faut pas oublié que c’est la plupart du temps grâce aux graphismes et aux level design proposés. Des graphismes bien sombre, des détails post apocalyptique très bon, quelques légères textures qui ont du mal à charger par moment, mais rien de grave. Sans oublié, les décors qui sont selon moi le gros points fort du jeu, il y a une grande variété dans les décors proposés que ce soit dans les tunnels ou à la surface, de jour comme de nuit. On à vraiment pas l’impression de tourner en rond.

Un très bon boulot effectué par 4A Games, mais il faut aussi ne pas oublié la bande son qui est d’une très bonne qualité, je suis par contre un poil moins enchanté par la VF (que pour certains personnages).

Metro Last Light arrive à convaincre autant que son prédécesseur, une histoire bien narrée, des décors variés, un gameplay simple et efficace et une excellente ambiance. Il convient bien entendue de noté le petit manque de nouveauté qui n’aurait pas fait trop de mal, sachant qu’il s’agit que d’un jeu solo. Cependant, des DLC sont à prévoir, mais voilà des DLC…

Maiden

 

Rédacteur en Chef
Testeur JV



  1.  

    Salut !
    Ton test reste plutôt positif mais je ne sais pas quoi en penser car METRO LAST LIGHT a vraiment divisé !
    En regardant les vidéos j’ai l’impression que parfois il perd du rythme. Y’a des bons points sur ton test mais je vais attendre qu’il baisse un peu.
    Merci




    •  
      Maiden

      Il peu en effet montrer une baisse de rythme quand la narration prends le dessus avec quelques plans scripté, mais je trouve que l’ambiance et l’immersion survole le tout.




  2.  
    Belltam

    J’aime bien le style et n’ayant pas joué au premier, je ne pourrais pas faire de comparaison si j’arrive à me procurer celui-ci.
    Par contre j’aimerais savoir ce que tu entend par « lourdeur » ici : « Simple et efficace, il se prends en main facilement, peu être un petit problème de lourdeur, mais la sensibilité peut être changé dans les options »
    Je n’ai pas compris de quoi tu parlais en fait 🙂

    Quand je vois qu’il y aura des DLC, je trouve ça nul ! C’est quand je vois ça que les vieux jeux me manque, un seul mode de difficulté, le jeu complet, pas de trophées (un bon vieux Zelda par exemple, ahhh c’était bien). Maintenant on a l’impression qu’on te vend des jeux en kit c’est devenu IKEA !




    •  
      Maiden

      Pour la lourdeur, je parle en terme de déplacement, on s’en que le personnage est plus lent que la visée en elle même. Après comme je dis dans le test, il possible de régler le problème avec la sensibilité dans les options 😉





Laissez une réponse