Test – MagRunner : Dark Pulse

 

 
Infos Jeu
 

Console:
 
Editeur: Focus Home Interactive
 
Développeur: 3am Games
 
Date de Sortie: 20 juin 2013
 
Résumé:

MagRunner : Dark Pulse ne révolutionne pas le genre du First Person Puzzle, mais apporte un univers bien à lui, avec des mécanismes simples mais efficaces, dans des décors variés. Originalité un peu ternie par la ressemblance avec Portal de certains environnements et situations. Mais son petit prix, son accessibilité et le challenge proposé par le jeu font oublier ces quelques lacunes.
 
Note de la rédac :
5.5
5.5/10


Note des membres
Aucune note des membres

 

Ce qu'il faut retenir


- Le magnétisme
- L'univers de Cthulhu
- Rapport prix/durée de vie respectable

Ce qui ne faut pas retenir


- Les similitudes avec Portal
- Le dernier niveau lourdingue
- Course impossible


0
Posté le24/07/2013 par

 
Article complet
 
 

MAGRUNNER_INT_pack2D-digital-723x1024Quand on parle de puzzle-game à la première personne, on a généralement en tête un certain titre, avec des portails, des robots tordus, et autres cubes sympathiques. Genre peu répandu, il est alléchant de se faufiler dans la brèche et proposer des titres aux concepts divers. C’est ce que nous proposent les gaillards de 3am Games avec MagRunner : Dark Pulse, dans un jeu de réflexion magnétique.

Un ticket pour l’espace… ?

magrunner-dark-pulse-pc-1372257311-039Ainsi, on commence l’aventure dans une salle de test, afin d’apprendre les rudiments de l’équipement de base de MagRunner qu’est le gant magnétique. Il faut savoir que notre héros, Dax Ward, est sous la tutelle d’un mutant, qui l’a recueilli et élevé, et lui apprend à maîtriser la création technologique. Un beau jour, un magnat des réseaux sociaux plein aux as propose à notre héros, ainsi qu’à d’autres personnes triées sur le volet, de participer à un programme d’entraînement de recherche spatiale. C’est tout meugnon… ou pas. Car ce voyage ne sera pas de tout repos : si l’on commence en effet dans les salles blanches, propres et claires du jeu, la suite du voyage tourne à l’apocalypse, digne du mythe de Cthulhu ! Les amis lecteurs appréciant l’œuvre de HP Lovecraft apprécieront. Et bien sûr, on retrouvera des décors spatiaux, qui malgré leur apparence plus calme, seront le théâtre de prises de tête farouches.

Ce contraste joue également pour le level design, plus chaotique et torturé, et de fait les énigmes se font plus tordues. Mais ce n’est pas tout : des ennemis veulent vous bouffer, alors il faut faire tout ça fissa, pour éviter une mort certaine. Bon ils sont quand même lents, ça laisse un peu de marge. Attention aussi aux tourelles, qui font plutôt bien leur boulot dès qu’elles vous ont en joue.

Un gant qui a du chien

magrunner-dark-pulse-pc-1372257311-042Le gameplay, et la résolution des puzzles, tournent autour des capacités du gant Magtech, et d’un autre, euh, « objet » : Newton, le chien magnétique. Commençons par le gant, il permet de charger positivement ou négativement des objets, afin de créer des effets divers. Chaque objet affiche une couleur, sur laquelle on utilise le gant afin de produire un effet. Dans le principe, pour charger un objet, il faut qu’on utilise le gant avec la bonne couleur (vert et rouge) selon l’effet qu’on veut lui donner. Quand on utilise une couleur identique, l’objet est attiré, alors qu’avec des couleurs différentes, on le repousse.

Ce principe simple donne lieu à des casse-tête assez farfelus, avec divers objets que l’on peut combiner pour arriver à nos fins, ou à notre fin si on calcule mal le coup. A noter également que l’on peut utiliser le gant comme grappin pour s’accrocher et sauter sur des plateformes plus élevées, avec un mouvement de balancier.

magrunner-dark-pulse-pc-1372257311-051Quant à l’ami Newton, on peut le placer à un endroit d’une pièce, du sol au plafond, le charger, et l’activer pour permettre des effets divers, mais qui ne simplifie pas la vie pour autant. On a donc des moyens efficaces pour mettre à mal les puzzles de chaque niveau, aux décors variés et aux pièges parfois vicieux. Limite trop sur la fin, soit à cause d’un timing trop serré, ou d’essais infructueux qui finissent souvent mal.

Alors, ça pulse ou pas ?

magrunner-dark-pulse-pc-1372257311-057Sur la forme, MagRunner est un jeu plutôt plaisant, au design tantôt épuré, tantôt chaotique, avec des puzzles habilement préparés. Cela dit, la trop grande similitude avec Portal pour certaines parties (labo, sentinelles…) donne l’impression d’un manque d’identité, d’autant plus que l’on y a droit dès le début du jeu. Heureusement que la suite est plus originale, et nous fait presque oublier ce travers. L’histoire nous est contée sous forme d’artworks, avec un doublage général sympathique (en anglais, sous-titré français) Niveau sonore, rien d’inoubliable, des thèmes musicaux sympathiques soutiennent l’action et la réflexion, sans que les thèmes restent particulièrement en tête.

magrunner-dark-pulse-pc-1372257311-046En terme de gameplay, on regrettera l’impossibilité de courir, ce qui rend par moment « l’action » un peu molle, et l’on peste quand parfois un petit coup de sprint aurait suffi à nous sortir d’une situation délicate. La difficulté est bien dosée, bien que les derniers puzzles soient une vraie tannée ! Rien n’est impossible, mais le parcours est complexe et une petite erreur est très vite fatale. De fait, la durée de vie est difficile à quantifier, chacun avançant à son rythme, mais les 40 niveaux qui composent le jeu promettent de longues heures de réflexion. Personnellement, une dizaine d’heures ont mis à mal le jeu. Sachant que l’on peut pousser le challenge, en collectionnant tous les succès Steam, dont certains sont tordus à souhait !

Un dernier mot sur le prix : on peut profiter de Magrunner : Dark Pulse pour une vingtaine d’euros, une broutille pour un voyage sympathique dans un univers intéressant.

MagRunner : Dark Pulse ne révolutionne pas le genre du First Person Puzzle, mais apporte un univers bien à lui, avec des mécanismes simples mais efficaces, dans des décors variés. Originalité un peu ternie par la ressemblance avec Portal de certains environnements et situations. Mais son petit prix, son accessibilité et le challenge proposé par le jeu font oublier ces quelques lacunes.

DBKamper

 

Testeur JV (PC/360)
Spécialiste rétro



0 commentaire



Donne ton avis en premier !


Laissez une réponse