Test – Foul Play

 

 
Infos Jeu
 

Console: ,
 
Editeur: Mastertronic
 
Développeur: Mediatronic
 
Date de Sortie: 18 Septembre 2013
 
Résumé:

Si le principe de Foul Play est alléchant, on regrette que le tout n'ait pas mérité plus d'attention sur les détails. Si la patte graphique est sympathique, elle reste très basique, et manque cruellement d'identité. La difficulté réside surtout dans la façon de se coordonner en coopératif, mais le solo ne posera guère de problème, même aux débutants. Cela dit l'expérience reste agréable, mais on en ressort avec une sensation de trop peu.

 
Note de la rédac :
5.0
5/10


Note des membres
Aucune note des membres

 

Ce qu'il faut retenir


- Sympa en coop
- Principe bien pensé
- Des scènes variées

Ce qui ne faut pas retenir


- Manque de personnalité
- Rejouabilité faiblarde
- Trop facile (du moins en solo)


1
Posté le09/12/2013 par

 
Article complet
 
 

foulplay

Les beat’em all se suivent et essaient de ne pas se ressembler. C’est le parti pris de Mediatronic, géniteurs de Foul Play, qui souhaite garder l’essence du genre, en y ajoutant une dimension théatrale. Que ce soit dans la narration, ou pour les phases de jeu, tout est réalisé comme si on était devant une pièce avec des acteurs, des tartes et des boss(es)

Molière Fighter

Ce serait énorme ça comme concept, mais bon, concentrons nous sur les aventures du Baron Dashforth : habitué aux rixes contre des ennemis de tous poils, fantastiques ou non, nous y jouons ses plus belles aventures sous forme de tableaux aux paysages variés, tout comme le bestiaire qui varie selon les histoires.

foul-play-pc-1381503984-011Le gameplay reste simple, sauter, taper… Ce qui change la donne, c’est qu’il faut éblouir le public par votre prestation. Pour ce faire, il faut enchaîner les combos, et les actions qu’on vous propose par moments (réaliser un certain nombre de combos, tuer un ennemi en dernier…), afin que l’on vous balance des fleurs plutôt que des tomates. Il faudra donc faire preuve de dextérité lors de la visite mouvementée de la vingtaine de niveaux qui composent les 5 pièces du jeu, assez longues en soi. Cela dit, la rejouabilité une fois les niveaux faits à fond, est quasi nulle, sauf pour grapiller quelques succès manquants, et la difficulté ne sera pas un obstacle pour arriver au bout de Foul Play…

 Emporté par la foul(e)

foul-play-pc-1381503984-012On compte entre 5 à 7 heures pour boucler tout ça, seul ou avec un ami, sachant que la coopération est à la fois plus jouissive, mais aussi plus ardue. En effet, les combos cassent plus facilement si on est pas synchronisé correctement avec l’ami joueur, et une bonne maîtrise aide beaucoup à la réalisation de combos à deux. Cela dit, une fois la bête prise en main, c’est du grand art, les ennemis virevoltent à grands coups de canne partout dans l’écran, et le compteur pète littéralement sous les applaudissements.

Le gameplay est précis, et on ne peut en vouloir qu’à soi-même si on foire une action. La patte graphique est typée cartoon, pas super originale, avec des animations assez basiques, mais on s’y retrouve assez bien malgré la cohorte d’ennemis qui envahissent l’écran. La bande-son reste dans cet esprit, simple, qui fait son office mais sans rester dans les mémoires. Alors en effet, si le concept reste assez sympathique, c’est la forme qui pêche, avec une identité pas forcément approfondie, et des références déjà vues.

Si le principe de Foul Play est alléchant, on regrette que le tout n’ait pas mérité plus d’attention sur les détails. Si la patte graphique est sympathique, elle reste très basique, et manque cruellement d’identité. La difficulté réside surtout dans la façon de se coordonner en coopératif, mais le solo ne posera guère de problème, même aux débutants. Cela dit l’expérience reste agréable, mais on en ressort avec une sensation de trop peu.

DBKamper

 
Testeur JV (PC/360) Spécialiste rétro


  1.  
    skywalski

    Une exclue console microsoft? Au delà du jeu qui à l’air très moyen, j’ai l’impression que la durée de vie des jeux se réduit comme peau de chagrin !! il ne faudrait pas que cela devienne une mauvaise habitude des éditeurs car à 10 euros de l’heure, cela commence à faire cher surtout pour des jeux de cette qualité !!!!





Laissez une réponse