Test – FIFA 18 : Le cœur du jeu c’est l’immersion

 

 
Infos Jeu
 

Console: ,
 
Editeur: Electronics Arts
 
Développeur: EA Sports
 
Date de Sortie: 29 Septembre 2017
 
Résumé:

Cette année est, également tout comme son concurrent japonnais, une très bonne année pour EA Sports et FIFA puisque le jeu proposé est de très bonne facture. La nouvelle vision du jeu avec un aspect plus tactique apporte un réel plus et l'immersion que nous offre cet opus 2018 plonge le joueur au coeur même du terrain. Les apports sur certains modes de jeux en font certainement un bonne référence en terme de jeu de football, attention toutefois à ne pas stagner sur certaines thématiques.

 
Note de la rédac :
8.5
8.5/10


Note des membres
2 membres ont notés ce jeu.

 

Ce qu'il faut retenir


- Mode solo plus approfondi
- Un jeu plus tactique et posé
- Mode carrière qui s'améliore
- Passes, centres et tirs revus
- Excellente immersion
- Encore et toujours des licences...

Ce qui ne faut pas retenir


- Des graphismes stagnants
- Nouveau FUT bof bof
- ... mais LdC et EL manque à l'appel
- Commentaires un peu barbants par moments


0
Posté le13/11/2017 par

 
Article complet
 
 

Comme chaque année EA Sports propose une nouvelle version de son célèbre jeu FIFA pour cette saison 2017/2018 alors que vaut vraiment cette dernière création de Electronics Arts. FIFA domine depuis quelques années la scène du football virtuelle avec un concurrent qui comble son retard ces deux dernières années. Répons avec ce test.

Une totale immersion

Plus les années passent plus il est compliqué pour les éditeurs de proposer du nouveau et du renouveau, néanmoins EA y arrive année après année Difficile de proposer plus d’année en année, on en vient même à penser que c’est certainement l’année de l’excellence et de la maturité pour FIFA. En effet ce nouvel opus propose de revisiter le rythme des matchs de manière brutale car il est vrai que les précédentes versions offraient un jeu ultra rapide dans les passes, la vitesse du jeu, etc, et qu’il fallait toucher aux paramètres pour le rendre jouable correctement.

Ce remaniement est clairement une bonne chose pour la jouabilité car elle permet de plonger complètement le joueur dans le match et d’appréhender différemment les déplacements sur le terrain, les appels de balles, les passes en profondeur, le placement des défenseurs et j’en passe. Il y a réellement un aspect tactique et on en vient presque durant le match à devenir entraîneur et à revoir la tactique selon l’adversaire pour prendre le dessus quand on voit un système de jeu qui ne fonctionne pas ou lorsque l’adversaire prend le dessus dans le jeu alors que cela va à l’encontre sur le papier. Ce FIFA est réellement équilibré car il faut à la fois savoir attaquer en marquant des buts mais également avoir un sens tactique défensif en maîtrisant ses défenseurs, leurs point forts et leur faiblesses sous peine de se rendre le match compliqué.

Le niveau de jeu a considérablement évolué et en jouant en difficulté « Pro », il m’est compliqué de gagner aisément selon les équipes dites plus faibles tant l’erreur du relâchement après un but est fatale ou l’emprise de l’adversaire si je le laisse trop faire peut faire des dégâts ou encore si je ne convertis pas un certains nombres d’occasions en but le moral des joueurs en prends un coup et galvanise l’adversaire. Autre point positif incorporé au jeu, la possibilité d’enregistrer des remplacements rapides avant le match et de les sélectionner pendant le match avec le touche R2 ou RT.

L’application qu’à apporter EA Sports sur les chants des supporters, les animations d’avant match, le son des entrés de joueurs, le public qui poussent son équipe et hue l’adversaire, c’est simple avec un bon home cinéma et un TV 4K on se croirait au stade. Les animations sont différentes selon le match que vous faites (Ligue 1, MLS, Premier League, etc)

Des graphismes stagnants

Très clairement, il est difficile de faire la différence entre la version 17 et la version 18 sur le plan des graphismes. Autant on louait les efforts faits sur les détails apportés aux terrains et au stade les années précédentes, autant cette année on remarque que peu de chose on évolué. La modélisation de certains visages sont mal fait ou alors très clairement ne le sont pas tout bêtement, prenons l’exemple d’un joueur comme Alphonse Aréola, qui prend de l’ampleur au PSG et en équipe de France, son visage est grossièrement fait, c’est un exemple parmi tant autres. Quand on détient une pléthore de licence c’est décevant de ne pas en profiter et de rendre un jeu encore plus complet qu’il ne l’est.

Mise à part cela on n’a pas à faire non plus à un FIFA 99, le jeu reste néanmoins très beau on cherche la petite bête mais on se doit d’être exigent avec les consoles next-gen (PS4, PS4 Pro, Xbox One, Xbox One X à venir) à notre disposition. Il est vrai que d’un manière générale le jeu est de très bonne facture sur les détails, sur la modélisation en générale du terrain, stade, supporters, etc.

Alex Hunter is back

Sur le plan du contenu, on peut dire qu’il est difficile de s’ennuyer à FIFA 18 si on adore les jeux de football tellement il est complet à ce niveau là. Le mode aventure découvert l’année passée revient pour de plus belles aventures et reprends les trames de votre ancienne sauvegarde, si vous aviez joué sur FIFA 17, pour revoir Alex Hunter prendre son envol or de Premier League.

Remise en beauté pour le mode carrière qui s’offre du nouveau contenu avec des cinématiques lors des transferts, au commencement de la saison rajoutant énormément d’immersion. Mais ce qui est intéressant c’est le menu du mode carrière qui reste globalement le même mais en terme d’ergonomie s’est littéralement améliorer en regroupant certaines choses importantes entre elles, comme la possibilité de gérer tout ce qui concerne les joueurs de notre équipe au même endroit (contrat, numéro de maillot, etc.).

Comme je vous le disait plus haut les transferts ont été très nettement améliorés, peut être notamment avec l’actualité de cet été, clauses libératoires, négociations de contrats, choix directs sur l’équipe. Sur le reste du contenu très peu de modification mais un mode FUT qui fait toujours son effet sans pour autant apporter de grosses nouveautés, on a la sensation que ce dernier se tasse et reste un peu à l’écart.

Mention Bien au passage

Cette année est, également tout comme son concurrent japonnais, une très bonne année pour EA Sports et FIFA puisque le jeu proposé est de très bonne facture. La nouvelle vision du jeu avec un aspect plus tactique apporte un réel plus et l’immersion que nous offre cet opus 2018 plonge le joueur au coeur même du terrain. Les apports sur certains modes de jeux en font certainement une bonne référence en terme de jeu de football, attention toutefois à ne pas stagner sur certaines thématiques.

Car en effet on s’aperçoit que certaines choses viennent donner un peu d’ombre au jeu là où son concurrent arrive à faire aussi bien voir mieux. Il ne faut pas oublier que FIFA régnait en maître il n’y a pas si longtemps et qu’il a vu son rival nippon de toujours lui revenir dans les pattes. Il ne faudrait pas que le passage de témoin se fasse cette année ou l’année prochaine. Hâte et prêt pour l’opus 19 et vous?



Demon

 

Testeur JV (PC/PS3/WiiU/Xbox One)
Critique Cinéma



0 commentaire



Donne ton avis en premier !


Laissez une réponse