Test – Fallout 4

 

 
Infos Jeu
 

Console: , ,
 
Editeur: Bethesda
 
Développeur: Bethesda
 
Date de Sortie: 10 Novembre 2015
 
Résumé:

Complet, riche, varié, on retrouve l'univers caractéristique de la série Fallout dans un épisode de qualité. Les possibilités sont vastes, que ce soit dans l'exploration, la personnalisation des armes ou armures, en compagnie (ou pas) d'un de vos nombreux camarades. Une très bonne cuvée malgré quelques tares scénaristiques, ou techniques avec le framerate bloqué à 30 fps...

 
Note de la rédac :
8.0
8/10


Note des membres
4 membres ont notés ce jeu.

 

Ce qu'il faut retenir


- Un monde riche et cohérent
- La création de colonies, un jeu dans le jeu
- La personnalité de chaque compagnon
- La customisation d'armes et armures
- La durée de vie globale colossale

Ce qui ne faut pas retenir


- Limité à 30 fps sur consoles
- Quelques soucis de framerate
- Pas mal de quêtes de coursier qui auraient pu être mieux écrites


1
Posté le30/11/2015 par

 
Article complet
 
 

fallout4

Enfin sorti ! Voila ce que beaucoup disent de Fallout 4, entre les fans de la licence, ou ceux qui ont été submergés par la vague médiatique précédant la sortie du jeu. Quoi qu’on en dise, ce n’est pas une sortie anodine, au même titre qu’un Elder Scrolls par exemple. C’est une licence chargée d’histoire, et qui a charge d’âme car elle est à la base d’un univers et d’un gameplay propre et unique.

Le test dont vous êtes le héros

1446654678-3290-capture-d-ecranAlors si vous êtes déjà familier avec les mécaniques de la série, vous pouvez passer directement au chapitre suivant. Si vous voulez en savoir plus sur l’histoire du jeu, allez directement au paragraphe suivant. Et si vous n’êtes pas encore au fait de la licence, les prochaines informations vous permettront de mieux appréhender l’esprit de Fallout. Il s’agit d’un RPG post-apocalyptique, fondé sur une dystopie assez intéressante : imaginez un futur ou la technologie s’apparenterait à celle des années 50/60, mais avec quelques améliorations, notamment des robots, des systèmes informatiques… Oh oui et pour pimenter un peu tout ça, une petite guerre nucléaire. C’est en 2077 que les premières frappes nucléaires ont lieu aux Etats-Unis, lieu de prédilection de la licence, et c’est à Boston que nous assisterons en direct à ces évènements au début du jeu. La panique s’installe, certains chanceux ont pu s’installer dans un des nombreux abris de Vault-Tec, procurant une protection anti-atomique, et aussi vivres et soins au sein d’une communauté de survivants. Pour les autres, le sort peut varier : devenus pillards pour survivre, ou vivant au sein de communautés à la vie précaire, ou encore transformés en goules par les radiations… Entre autres scénarios possibles.

1446654677-4128-capture-d-ecranSi vous ne voulez pas vous faire spoiler l’histoire de base du jeu, allez au chapitre suivant ^^ Vous faites partie de ces nombreux élus qui ont eu le privilège de pouvoir accéder à un abri. A vous les joies d’une communauté de résidents, vous procurant de quoi subsister et passer une vie hors des dangers du monde ravagé qui fut autrefois le vôtre. Un tableau sympathique au demeurant, mais il n’en sera rien. Vous voila dans l’abri, et on vous cryogénise vous, votre époux(se) et votre enfant en attendant que le calme revienne dehors. Mais au cours de votre repos de glace, un groupe de pillards s’infiltre dans l’abri, capture votre bébé et tue froidement (haha) votre compagne(on) Vous assistez à la scène et vous faites recongeler aussi sec. C’est un réveil automatisé qui vous tirera de votre torpeur, et vous devrez alors retrouver la trace de votre enfant perdu dans les terres désolées du Commonwealth. Ou pas, c’est vous qui voyez.

Do it your way !

Une des particularités de Fallout, c’est la possibilité de commencer ou vous le souhaitez. Si vous voulez suivre le fil de l’histoire, vous balader, chasser du monstre ou des trésors, c’est selon vos envies. On demande au début du jeu de répartir vos points de compétence pour vous spécialiser selon vos envies, grâce au système S.P.E.C.I.A.L (en anglais dans le texte), qui correspond à des attributs différents :

    S : Strength (Force) : détermine votre force au corps a corps et la quantité d’objets transportables
    P : Perception : détermine vos capacités au combat à distance et permet certains dialogues spéciaux
    E : Endurance : Pratique pour encaisser les coups
    C : Charisme : ouvre certains dialogues, permet de mieux négocier les prix
    I : Intelligence : Permet de gagner de l’expérience plus rapidement, et de se spécialiser dans des domaines comme le piratage
    A : Agilité : Influence le nombre de points d’action utilisables, et permet un meilleur maniement des armes légères et une meilleure maîtrise du corps à corps
    L : Luck (Chance) : affecte les coups critiques, ou encore la quantité de capsules ou de munitions dans les conteneurs.

Sous ces caractéristiques de base, vous pourrez débloquer de nouvelles compétences qui en découlent. Il faudra dépenser un certain nombre de points dans les spécialités de base, qui permettront de débloquer les compétences suivantes. Par exemple, il faudra dépenser au moins 6 points en charisme pour pouvoir accéder à la compétence Chef Local, qui vous permettra de créer de nouvelles choses pour votre colonie. D’ailleurs parlons-en.

1446453517-9325-capture-d-ecranNouveauté de cet épisode, il est possible de créer une colonie. Plus simplement, certains endroits sont personnalisables, d’anciennes petites villes ou terres de cultures, que vous trouvez en friche et qu’il est possible de nettoyer et de reconstruire à votre sauce. Pour cela, il faut recycler des matières premières, objets, produits divers, afin de pouvoir reconstruire de nouveaux éléments. Que ce soit du mobilier, des maisons, l’électricité, des défenses ou des ressources pour nourrir la communauté. Une colonie prospère attirera les pillards, et de temps à autre il faudra aider votre communauté à la défendre. Pour cela, vous pourrez aussi construire des pièges, des tourelles, des murailles, voire carrément fortifier cet espace. Les possibilités sont vastes, et s’apparente même à un jeu dans le jeu. Une idée intéressante qui augmente la durée de vie du jeu de façon consistante.

Il est également possible de personnaliser vos armes, armures ou armures assistées via des postes prévus à cet effet. Pour cela, il faudra réunir les bons composants, et avoir les compétences pour fabriquer ce que vous souhaitez selon votre style. Après il faut aussi utiliser tout ce matériel ! Pour les combats, on retrouve le système qui a fait la réputation du jeu (le SVAV), sorte d’arrêt sur image, ou l’on choisit quelle partie du corps de l’adversaire cibler. Cela donne un aspect tactique car on peut estropier, désarmer, hébéter vos ennemis grâce à un coup bien placé. Les actions possibles sont définies par un certain nombre de points d’actions disponibles, qui se régénèrent avec le temps ou des objets. Attention donc à l’utiliser avec parcimonie.

Compagnons de fortune

1446453518-7783-capture-d-ecranAu fil du jeu, vous allez rencontrer des personnages qui pourront vous accompagner, afin de vous aider dans votre quête. Chacun a sa personnalité, et votre rapport avec lui (ou elle) est défini par vos décisions. Ceux qui n’ont pas de souci avec la loi ne réagiront pas quand vous prendrez de la drogue, ou que vous soutirerez de l’argent, contrairement à certains plus terre à terre. La qualité de la relation influence l’efficacité de ces personnages, permet de découvrir plus de détails sur ces compagnons, ou encore ouvre certaines quêtes, approfondissant encore l’expérience. Ils servent également de mule, chacun pouvant transporter une quantité d’objets pour vous. Il est possible de les équiper d’armes et de vêtements.

Et ils ne seront pas de trop car la tâche est rude, il n’est pas rare de tomber nez à nez avec des hordes d’ennemis passablement énervés. A ce sujet, la difficulté est assez bien dosée, et on passe de quête en quête selon les envies et le temps qu’on veut/peut y consacrer. Bémol par contre sur la qualité de certaines missions, qu’on pourrait résumer à de la simple livraison à peine enrobée de scénario. Autant ne pas en mettre, même si la navigation rapide permet de rendre ces quêtes plus rapides.

Autre point négatif, même si le jeu reste tout à fait convenable sur console, le framerate a été bloqué à 30 fps, contre 60 sur PC. Une décision qui fait de la peine, car même si cela n’atteint pas fondamentalement l’expérience de jeu, un bon débit d’images reste toujours plus agréable et plus fluide. Car globalement le jeu propose des paysages dévastés mais intéressants, avec quantité de choses à voir et à faire, avec de beaux effets de lumière, un cycle jour nuit à la progression sympathique, et on prend plaisir à se balader dans le Commonwealth.

Complet, riche, varié, on retrouve l’univers caractéristique de la série Fallout dans un épisode de qualité. Les possibilités sont vastes, que ce soit dans l’exploration, la personnalisation des armes ou armures, en compagnie (ou pas) d’un de vos nombreux camarades. Une très bonne cuvée malgré quelques tares scénaristiques, ou techniques avec le framerate bloqué à 30 fps…

DBKamper

 
Testeur JV (PC/360) Spécialiste rétro


  1.  
    Annabelle

    Coucou ! Une note bien méritée ! Depuis que j’avais découvert ce jeu PC ici : http://www.jeu-a-telecharger.fr/ , j’en suis devenue accro ! Bref, je vais bientôt le terminer pour la quatrième fois 😛 !
    D’ailleurs, j’attends toujours la sortie d’un jeu qui pourra me captiver autant que Fallout 4 !





Laissez une réponse