Test – Enemy Front

 

 
Infos Jeu
 

Console: , ,
 
Editeur: CI Games
 
Développeur: CI Games
 
Date de Sortie: 13 juin 2014
 
Résumé:

En conclusion, Enemy Front est un jeu à éviter ! De nos jours, alors que les consoles de huitième génération sont sorties, une qualité finale aussi médiocre ne devrait plus avoir le droit d'exister. Pauvre techniquement et affreux visuellement, Enemy Front met en avant les limites des FPS en manque d'innovations.

 
Note de la rédac :
2.0
2/10


Note des membres
7 membres ont notés ce jeu.

 

Ce qu'il faut retenir


- L'idée de départ du scénario

Ce qui ne faut pas retenir


- La technique à la ramasse
- Les graphismes affligeants
- Des bugs et des bugs...
- ... et de l'aliasing...
- ... et c'est moche !


1
Posté le06/07/2014 par

 
Article complet
 
 

enemy-front

Des fois, des jeux sortent de nulle part et s’avèrent proposer quelques bonnes surprises. Mais dans d’autres cas, des jeux débarquent du jour au lendemain, et disparaissent aussi vite qu’ils sont apparus. C’est le probable destin de Enemy Front, un jeu proposant de suivre l’histoire d’un dénommé Hawkins. Cet américain qui s’est battu lors de la Seconde Guerre Mondiale nous explique tout au long du jeu son périple dans les différents pays sous le joug de l’oppression Allemande.

Stop au massacre !

enemy-front-xbox-360-1403099104-022Le jeu propose un thème qui n’est plus vraiment exploité : La Seconde Guerre Mondiale, notamment depuis que la plupart des FPS prennent les temps modernes pour thème. Mais certains jeux auraient dû éviter de massacrer davantage cette période plus que chaotique dans la vie des habitants de cette époque. Et on peut dire qu’Enemy Front en fait partie lorsque l’on voit le carnage visuel et technique de celui-ci. Entre un gameplay vieillot et très faible techniquement, des graphismes digne d’une PlayStation 2, des bugs tout au long de l’histoire ou encore un multijoueur affreux… Le jeu n’a clairement pas grand chose pour lui… et pourtant, il partait avec un scénario plutôt intéressant et la possibilité de découvrir d’autres pays qui n’étaient pas mis en avant dans les FPS ayant pour sujet la WWII, tels que la Pologne. De plus, se vendant au départ comme un FPS en monde ouvert, Enemy Front ne s’avère être qu’un jeu type couloir ne proposant pas plus de deux chemins différents pour atteindre chaque objectif de mission. On peut donc dire que l’on est loin d’un Fallout.

Soldats ! Enlevez-moi ce disque de cette console !!

Là où le jeu est horrible, c’est au niveau des bugs, comme par exemple les ennemis traversant les murs ou passant à travers le plancher. Autre bug rencontré : j’exécute un ennemi proche d’une fenêtre : dès que j’engage l’action, lui et moi passons à travers la fenêtre alors que je suis en plein mouvement d’exécution… résultat : je suis dehors sans être sorti par la porte et mort à cause des dégâts de chute.

enemy-front-xbox-360-1403099104-013Le jeu souffre également de graphismes spectaculairement dégueulasses, entre textures bien moches, aliasing à tout va et baisses de framerate ! Ce qui est navrant sachant qu’il à été développé avec le Cry Engine 3.

Ne vous fiez surtout pas au moteur de jeu lorsque vous faites un achat ! Ce n’est pas forcément un facteur de qualité. Prenez pour exemple Enemy Front ou Daylight, qui utilisent tous deux un moteur récent, et vous pourrez facilement prouver cette théorie.

Mais revenons en à Enemy Front : malgré le Cry Engine 3, le gameplay et la physique du jeu ne sont clairement pas convaincants ! Les déplacements de votre personnage sont assez bizarres : on a souvent l’impression de glisser, la sensibilité de la visée et du viseur est complètement inégale même après avoir changé les options dans les paramètres. Les balles passent parfois à travers les ennemis lorsque vous leur tirez dessus, même à 1 mètre de distance…

En conclusion, Enemy Front est un jeu à éviter ! De nos jours, alors que les consoles de huitième génération sont sorties, une qualité finale aussi médiocre ne devrait plus avoir le droit d’exister. Pauvre techniquement et affreux visuellement, Enemy Front met en avant les limites des FPS en manque d’innovations.

Maiden

 
Rédacteur en Chef Testeur JV


  1.  
    PtiBiscuit

    Dès fois je me dit que tu es très courageux, écrire tout un test bien long pour dire à la fin que ce jeu est une grosse bouse. Tu sais cette phrase aurait suffit : « Ce jeu m’a violé »





Laissez une réponse