Test – DragonBall Z : Battle of Z

 

 
Infos Jeu
 

Console: , ,
 
Editeur: Namco Bandai
 
Développeur: Namco Bandai
 
Date de Sortie: 24 Janvier 2014
 
Résumé:

DBZ Battle of Z a le fessier entre deux chaises : il sait nous proposer un gameplay -presque- inédit, un système de cartes accrocheur et des modes multis alléchants, mais se dote d'un premier contact fadasse, limite mal expliqué, et auquel on doit s'accrocher pour profiter par la suite des qualités du titre. Ce n'est donc pas encore la recette miracle, mais la prise de risque est louable, et le parti pris intéressant pour qui veut s'essayer à une expérience différente avec cette licence.

 
Note de la rédac :
6.0
6/10


Note des membres
6 membres ont notés ce jeu.

 

Ce qu'il faut retenir


- Le coté stratégique des combats
- Les cartes et les possibilités qu'elles confèrent
- Le roster sans tâche (comprenez, sans la partie GT)

Ce qui ne faut pas retenir


- Combats répétitifs
- Le fun n'est pas immédiat
- Certains combats à s'arracher les cheveux


6
Posté le12/02/2014 par

 
Article complet
 
 

dbz

Les bons jeux de baston DragonBall Z, depuis les années 90, on peut les compter sur les doigts d’une main. Quand on parle de bon jeu, c’est un ensemble : le gameplay bien sur, le rendu de la puissance de la série, la qualité de l’histoire, l’aspect graphique et la musique. Et aussi l’intro tiens. Dans le tas, j’y mettrais La Légende Saien et Hyper Dimension sur SNES, le premier Budokai (PS2 et GC) et le le Budokai Tenkaichi 2 (PS2 et Wii) Et à la rigueur, un mal aimé, le DBZ : la Légende sur Saturn, dont la relation avec Battle of Z est évidente quand on a pu s’y essayer. Voyons si ce dernier a sa place au panthéon parmi la multitude de jeux de la franchise.

Retour aux sources ?

dragon-ball-z-battle-of-z-xbox-360-1391010294-219Le stratagème des mercantis, qui veulent vous vendre ce Battle of Z comme un épisode au gameplay unique et inédit, ne trompe pas l’oeil avisé d’un joueur de la première heure. En effet, constituer une équipe de 4 personnages, et se battre contre autant d’adversaires, c’était déjà possible sur Saturn dans DBZ La Légende, sorti en 1996. Les combos sont toujours là, on peut également jongler avec son adversaire comme avant. La barre d’énergie qui se remplit pendant le combat également, bien que la barre de Genki ait été mieux pensée dans Battle of Z. L’attaque ultime y était également présente. Quant au gameplay, on retrouve les mêmes bases pour le vol et les attaques… Alors hommage masqué, ou fausse innovation ?

dragon-ball-z-battle-of-z-xbox-360-1391010294-224Ces ressemblances se reflètent surtout pour le fond du jeu, pour la forme, Battle of Z se veut plus actuel bien sur, et surtout plus nerveux. Mais il conserve une des grosses lacunes de la version Saturn : l’aspect simple des commandes ; (vol en haut, en bas, esquive, coup de corps à corps et distance) qui peut induire une certaine lassitude au fil du jeu. Mais si on s’arrêtait là, ce serait passer à coté du véritable intérêt de Battle of Z, ce qui lui donne une dimension limite stratégique, et ainsi une étincelle de réel intérêt.

Les bonnes cartes en mains

dragon-ball-z-battle-of-z-xbox-360-1391010294-227L’ajout majeur du titre vient de la façon de composer son équipe avant chaque mission, de sorte à ce qu’elle soit efficace. Pour ce faire, il faut déjà monter de niveau en accomplissant des missions, qui reprennent des moments clés de l’histoire de la série (sans cinématique, et de façon très compactée…) L’issue d’une mission vous apporte de l’expérience, pour vous et votre équipe. La montée de niveau fait donc monter les stats de chaque personnage, et chacun a un coup spécial et une capacité qui lui sont propres. Nous y reviendrons. On gagne également cartes, et des points que l’on pourra utiliser à la boutique pour acheter des cartes diverses.

Ces fameuses cartes ont des fonctions diverses qui boostent -ou pas- les statistiques de chaque personnage : augmentation de la force, la défense, le corps à corps, le regain d’énergie… Il faut choisir avec minutie avant chaque combat quelles cartes attribuer à quel personnage pour mener à bien sa mission. Un mode d’attribution automatique est également disponible, mais propose plus souvent la manière brute qu’une approche stratégique du combat.

Par exemple, Gohan jeune a la capacité de créer une zone dans laquelle on peut régénérer notre énergie. Il est donc intéressant de lui booster son regain d’énergie plutôt que sa puissance de frappe, pour se requinquer en cas de coup dur. D’autres auront la possibilité d’assommer l’adversaire, ou d’être plus forts quand ils sont presque crevés. A vous alors de trouver la meilleure combinaison de personnages et de cartes avant de vous lancer dans le combat.

D’ailleurs dans le combat, avec la croix directionnelle, on peut donner rapidement 4 ordres à l’équipe : attaquer à fond, utiliser les capacités, rester sur ses gardes ou laisser le joueur faire tout le boulot. Et là la façon d’avoir choisi ses cartes prend également son sens, car avoir pris n’importe quel personnage avec des cartes bidons peut vite coûter très cher ! Enfin, surtout après la première série de missions avec Vegeta avec ses copains, qui est une sorte de gros apéro avant d’attaquer les choses sérieuses.

 Et si on est fan ?

Comme chaque jeu DragonBall Z, les acheteurs sont souvent les connaisseurs, ou les fans de la série ou de japanimation. Si on s’attend à un jeu de bourrin qui éclate la rétine, il vaut mieux retourner sur autre chose. Ici, on est plutôt dans un titre qui veut tirer dans le malin, mais qui devient vite rébarbatif si l’on accroche pas au système d’équipe et de cartes, qui reste le cœur du jeu, au delà du gameplay.

dragon-ball-z-battle-of-z-xbox-360-1391010294-232Battle of Z fait partie des titres qui malheureusement prennent de l’intérêt avec le temps. Toute la période Sayan et la moitié de Freezer peut barber rapidement, ce qui est dommage car les combats qui suivent sont plus intéressants et nécessitent d’être plus précis dans ses choix. Surtout contre Cell, ceux qui seront passés par là comprendront.

Le mode histoire, si l’on peut l’appeler ainsi, est une succession de missions en rapport avec la série, du point de vue des héros ou des méchants. Et parfois le chemin dévie en proposant une sorte d’histoire alternative, avec des combats inédits et parfois farfelus…

Les boules du dragon à plusieurs

Un mode coopératif permet de jouer avec d’autres joueurs en ligne, et donne parfois des séances de grand n’importe quoi plutôt marrantes, mais loin de l’intensité d’un combat qu’on peut attendre de DBZ. L’avantage de ce mode, c’est qu’on peut utiliser sans restriction tous les personnages pour mener une mission à bien, ce qui peut conférer un avantage certain selon les situations… On regrettera cependant le lag, présent dans presque chaque partie… Et autre truc un peu gadget, on peut à la fin du combat envoyer son énergie, le Genki, pour augmenter le chiffre déjà colossal que tout le monde envoie. On peut voir ce chiffre dans le menu principal du jeu à la sélection du mode. Voila voila…

dragon-ball-z-battle-of-z-xbox-360-1391010294-229Mais on peut également se friter avec d’autres joueurs avec 4 modes, l’un ou il faut capturer les Dragonballs en premier, du deathmatch classique avec votre équipe, une bataille au score ou il faut atteindre le plus haut score en tapant les adversaires, et la Battle Royale jusque 8 joueurs, un énorme foutoir assez rigolo. Cela dit, le jeu est assez mal calibré pour ce genre de matchs, et souvent on retrouve les plus gros barbares de la série en face… Mieux vaut alors avoir bien avancé avant de se lancer !

Terminons par la plastique du titre, dont les décors tranchent beaucoup avec le cel shading des personnages. Lesquels brillent un peu trop, ce qui leur confère un aspect « jouet » pas toujours agréable… Les animations sont classiques, voire peu convaincantes parfois, et de qualité inégale selon les personnages (qui sont une cinquantaine, à un cheval près) La bande sonore est passable, et les doublages sont disponibles en anglais ou en japonais.

DBZ Battle of Z a le fessier entre deux chaises : il sait nous proposer un gameplay -presque- inédit, un système de cartes accrocheur et des modes multis alléchants, mais se dote d’un premier contact fadasse, limite mal expliqué, et auquel on doit s’accrocher pour profiter par la suite des qualités du titre. Ce n’est donc pas encore la recette miracle, mais la prise de risque est louable, et le parti pris intéressant pour qui veut s’essayer à une expérience différente avec cette licence.

DBKamper

 
Testeur JV (PC/360) Spécialiste rétro


  1.  
    skywalski

    Je crois que cette licence est rincée au bout du bout !! les fans du manga ou de l’anime n’en peuvent plus de tous les jeux qui sont passé entre leurs mains et qui se ressemblent tous et les autres ne s’y intéresse pas et sont orientés bleach, naruto ou one piece … Je n’en peux plus de ces jeux DBZ qui n’apportent rien de plus qu’un tenkaichi ou un budokai !!! je passe mon tour




    •  

      Il manque de bons RPG DBZ, ce serait bien, mais il faut que ce soit bien foutu… On a eu une vague de RPG en import, mais rien de bien consistant qui soit sorti -officiellement- chez nous…




  2.  
    skywalski

    Dragon Ball Z : Attack of the Saiyans était un bon rpg sur DS, malheureusement bien isolé parmi les autres !!!




  3.  

    En résumé on a un jeu pas franchement mauvais, mais loin d’être bon. Le manque de contenue est assez flagrant.
    Mention spéciale tout de même pour le mode coop qui envoie du lourd.




  4.  

    Pour ma part ça n’égalera jamais la franchise Budokai du temps de la PS2 et des Budokai Tenkaichi, ça reste un DBZ tristement réchauffé…pourquoi ne font ils pas comme la licence Naruto de Cyber Connect Namco Bandai, ils écoutent les avis des fans pour sortir un jeu qui répond aux fans…





Laissez une réponse