Test – Dragon Age : Inquisition

 

 
Infos Jeu
 

Console: , ,
 
Editeur: Electronic Arts
 
Développeur: BioWare
 
Date de Sortie: 18 novembre 2014
 
Résumé:

Dragon Age : Inquisition est une vraie réussite, Bioware sait y faire et offre un jeu très beau et fluide. Un large panel de paysage s'offre à nous tel un Skyrim. Quelques petits défauts sur quelques textures de temps en temps. La durée de vie est juste monumentale et pour le coup vous en aurez pour votre argent./p>

 
Note de la rédac :
8.5
8.5/10


Note des membres
1 membre a noté ce jeu.

 

Ce qu'il faut retenir


- Une grosse durée de vie
- Une vraie liberté
- Vos choix qui influent sur l'histoire
- Un open-world réussi
- Beaucoup de mission

Ce qui ne faut pas retenir


- Le côté tactique trop simpliste
- Quelques bugs de textures


0
Posté le18/03/2015 par

 
Article complet
 
 

Moi qui ne suis pas un adepte de la série, j’ai démarré ce Dragon Age : Inquisition avec beaucoup de curiosité. Je savais que le tout premier Dragon Age était très axé tactique, ce qui ne m’attire pas des masses car j’aime être beaucoup plus libre de mes mouvements, comme dans Skyrim par exemple. Le deuxième était beaucoup plus libre mais je n’y ai jamais touché. Et voici venu le temps de Dragon Age : Inquisition qui réunit le côté tactique du premier et à la fois la liberté du second.

Une durée de vie de dingue

DragonAgeInquisitionSpot1Ce qui interpelle dès le début, c’est sa durée de vie car en quelques heures, on sait qu’il va être long. Surtout quand on voit qu’on a toujours pas avancé dans l’histoire et que 4h de jeu se sont déjà écoulées. A cela, ajoutez une grosse liberté de mouvements avec un très grand monde ouvert. Personnellement, je m’y perds un peu sur la carte et je trouve qu’il est difficile de s’y repérer. Comme pour tout Dragon Age qui se respecte, vous êtes dans un monde fantastique, armé de votre hache, épée, arc et flèches et vous devez éradiquer le mal. Pour ce faire, une compagnie de 3 personnages se joindront à vous. Quatre races sont disponibles au début du jeu : humain, elfe, mage ou nain.

dragon_age_inquisitionLe gameplay s’avère très bon et facile à prendre en main. Le côté libre des combats peut être aidé par la « vision tactique » que vous aurez la possibilité d’enclencher afin de voir la bataille du dessus et ainsi donner des ordres à vos compagnons. Sympathique sur le papier, je la trouve pour ma part très limitée et je ne m’en sers quasiment pas. C’est cependant pratique lorsqu’un de vos alliés est au bord de la mort et qu’il faut lui dire de se replier.

Libre de caractère

C’est maintenant pratiquement une obligation d’avoir un open-world avec la possibilité de faire des choix qui refléteront votre personnalité et/ou la suite de l’histoire. Ainsi, dans le jeu vous pourrez gérer vos décisions qui influeront sur le moral de vos troupes, de vos alliés, mais qui auront aussi un impact au niveau sentimental ou encore politique. Un vrai sentiment de liberté s’offre au joueur.

AlYGEKFxQ4SqOn parlait tout à l’heure d’une durée de vie de dingue. Sachez que celle-ci n’est pas uniquement due au fait que l’exploration soit longue et que les quêtes principales soient nombreuses. En effet, la présence d’une multitude de missions annexes qui égaieront vos journées à la tête de l’Inquisition font une bonne part des choses. Des quêtes qui ressemblent énormément à des quêtes de MMORPG telles qu’aller tuer 10 lapins et ramener leurs peaux ou encore aller cueillir 10 pâquerettes pour faire un beau bouquet. En clair, on a vraiment l’impression d’avoir affaire à un MMORPG.

Dragon Age : Inquisition est une vraie réussite, Bioware sait y faire et offre un jeu très beau et fluide. Un large panel de paysage s’offre à nous tel un Skyrim. Quelques petits défauts sur quelques textures de temps en temps. La durée de vie est juste monumentale et pour le coup vous en aurez pour votre argent.

Maiden

 
Rédacteur en Chef Testeur JV


0 commentaire



Donne ton avis en premier !


Laissez une réponse