Test – Dishonored 2 : Le coup de cœur de cette année

 

 
Infos Jeu
 

Console: , ,
 
Editeur: Bethesda Softworks
 
Développeur: Arkane Studios
 
Date de Sortie: 11 Novembre 2016
 
Résumé:

Dishonored 2 est sans nul doute mon plus gros coup de coeur de cette année 2016. J'ai dévoré le jeu avec un plaisir immense. Dishonored réussi à avoir son propre style et arrive à offrir un jeu, malgré une trame scénaristique linéaire, offre un jeu très libre avec énormément de possibilité et de liberté aux joueurs. Un vrai kiff et c'est avec grand plaisir qu'on se relancerait dans l'histoire pour jouer avec le deuxième personnage.

 
Note de la rédac :
9.0
9/10


Note des membres
3 membres ont notés ce jeu.

 

Ce qu'il faut retenir


- Un univers impressionnant
- Deux personnages, deux styles de jeu
- Un level-design de fou
- Gameplay toujours aussi efficace
- La liberté dans le déroulement des missions
- Le challenge proposé

Ce qui ne faut pas retenir


- Quelques erreurs dans les sous-titres pour chipoter
- Encore quelques problème d'aliasing


4
Posté le12/12/2016 par

 
Article complet
 
 

La licence Dishonored est enfin de retour pour notre plus grand plaisir. Une licence dont j’avais eu un petit coup de cœur lors de la sortie du premier opus. Voyons voir si ce deuxième épisode est tout aussi génial que son prédécesseur.

Corvo est de retour, Emily est jouable

Dishonored 2 se place quelques années après la fin du premier jeu. Rappelez-vous, l’Impératrice (mère d’Emily) est assassinée et Corvo est accusé de son meurtre. Après de nombreuses péripéties, Corvo met fin au complot en se débarrassant des vrais traîtres et ainsi laver son honneur. Maintenant, Emily est désormais la nouvelle Impératrice et son père Corvo est son protecteur, et garde toujours sa notoriété de guerrier d’exception. Malheureusement, Delilah, soeur caché de l’ex Impératrice (et donc tante d’Emily) se déclare légitime au trône et déclenche un coup d’état en tuant la plupart des fidèles d’Emily. En plus, elle détient des pouvoirs un peu mystique et piège en statue Corvo (ou Emily). Oui, l’un ou l’autre, car à ce moment vous devrez choisi quel personnage vous allez jouer tout au long de l’aventure. Ainsi, étant donné que jouer Emily soit une nouveauté, je l’ai donc choisi.

Emily fuie son palais et part en quête de se venger de sa méchante tante Delilah. Elle se doit de découvrir comment Delilah a obtenu des pouvoirs et comment réussir à la vaincre. Pour ce faire, il faudra se débarrasser de la plupart des personnes importantes qui se sont liées à Delilah. Pour cela, vous aurez de nombreux choix possibles pour arriver à vos fins. C’est un peu la particularité de Dishonored qui offre une très grande liberté de mouvement. En effet, vous pourrez effectuer les missions selon plusieurs approches possibles. En mode bourrin, en tuant tout le monde ou en mode infiltration et résoudre les missions sans qu’on vous repère. C’est le principe même de Dishonored de laisser une liberté aux joueurs de choisir quelle approche prendre. Le gameplay est quant à lui soigné au petit oignon, d’une simplicité enfantine de prise en main et bougrement efficace. Clairement, on commence à jouer, impossible de s’arrêter tellement que l’on est pris dans le jeu.

Un kiff total et un background impressionnant

Pour vous aider, votre personnage développera de nombreux pouvoirs très utiles tel que le pouvoir de téléportation. Les pouvoirs sont très importants dans le jeu car ils permettent d’appréhender différemment le déroulement des missions. Grâce à la téléportation, vous pourrez atteindre des endroits impossible si vous étiez à pied. Cela permet de découvrir de nouveau passage, et surtout des raccourcis pour terminer le niveau plus rapidement. Pour augmenter vos pouvoirs, il faudra toujours trouver des runes afin de monter votre arbre de compétence. Idem au niveau des Charmes d’Os qui sont toujours là pour offrir des bonus supplémentaires à votre personnage. En plus des pouvoirs, vous pourrez être aider par de nombreux gadgets et armes en tout genre. Vous aurez à disposition des armes léthal ou non léthal, tout dépend si vous souhaitez tuer ou pas. Pistolets, arbalète avec flèche anesthésiante, incendiaire, aveuglante, … grenade, mines, etc… le jeu vous offre un vrai panel d’arsenal afin de mener à bien votre mission.

Dishonored 2 offre son lot de challenge. Comme dit précédemment, il est tout à fait possible de faire le jeu sans tuer une seule personne (boss inclus). Mais c’est super difficile d’y arriver. Rien que d’arriver à terminer une seule mission sans tuer quelqu’un est assez hardcore. Le jeu offre également quelques énigmes pendant votre périple. De ce côté là, la difficulté n’est pas super élevé sauf une seule que j’ai relevé où il faut réussir à résoudre une énigme de type Einstein afin d’ouvrir une porte. Personnellement, j’ai mis 1h30 pour la résoudre alors que j’aurais pu aller récupérer le code d’ouverture sur un garde à quelques mètres de là.

La grande force du jeu réside dans son background, son décor et son level design. Les gars de chez Arkane Studios ont réussi à nous sortir un monde artistiquement parfait et des décors de style steam punk sont exceptionnel. On est clairement à fond dans l’ambiance et la bande-son de très bonne qualité renforce encore plus cette immersion. Le jeu à corriger beaucoup d’erreur au niveau des graphismes par rapport au premier opus tel que l’aliasing. Malgré le faite que ce problème soit encore présent par moment, c’est néanmoins moins souvent.

Dishonored 2 est sans nul doute mon plus gros coup de coeur de cette année 2016. J’ai dévoré le jeu avec un plaisir immense. Dishonored réussi à avoir son propre style et arrive à offrir un jeu, malgré une trame scénaristique linéaire, offre un jeu très libre avec énormément de possibilité et de liberté aux joueurs. Un vrai kiff et c’est avec grand plaisir qu’on se relancerait dans l’histoire pour jouer avec le deuxième personnage.


Maiden

 

Rédacteur en Chef
Testeur JV



  1.  
    jpaul70

    yop all, superbe c’est vrai … attention plusieurs fois les mêmes screenshot … j’ai l’impression de retrouver une ambiance « BioShock » ??




    •  

      En effet, on pourrai comparer le style dans le ton de Bioshock Infinite même si Dishonored est un peu plus sombre en terme d’ambiance par rapport à Bioshock Infinite. En ce qui concerne Bioshock 1 et 2, c’est pas du tout pareil 😉




  2.  
    Sébastien Chafei

    Tu es bien placé pour savoir que les suites sont parfois très pourri, mais là, tu m’a convaincu d’acheter le 2. Merci pour le test ! Surtout que j’ai adoré le 1





Laissez une réponse