Test – Battlefield 4 (PC)

 

 
Infos Jeu
 

Console: , , , ,
 
Editeur: EA
 
Développeur: DiCE
 
Date de Sortie: 31 Octobre 2013
 
Résumé:

Si le tableau est globalement positif, la prise de risque n'est pas très grande, et il s'agit plus d'ajouts que de véritables révolutions dans le monde du FPS. Le mode solo est mis Cela dit, le tout fonctionne plutôt bien pour le multi, et on se prend au jeu dans des parties de guerre ou 64 joueurs se mettent la misère, ça explose, c'est propre, que l'on cogite en équipe ou qu'on y aille à la Rambo avec un gros flingue pour tout péter tout seul, chacun y trouvera son compte.

 
Note de la rédac :
7.5
7.5/10


Note des membres
1 membre a noté ce jeu.

 

Ce qu'il faut retenir


- Graphiquement sympathique
- Le multi à 64 joueurs foutraque mais sympa
- Le mode commmandeur

Ce qui ne faut pas retenir


- Pas de révolution dans le monde du FPS
- Quelques cartes multi pas folichonnes
- Une bête de guerre est nécessaire pour profiter du jeu à fond


2
Posté le02/12/2013 par

 
Article complet
 
 

battlefield 4

L’effervescence règne toujours lors de la sortie de l’un des ténors du jeu de tir à la première personne, et une question brûle les lèvres des fans de FPS : Alors ? Battlefield reste une référence en terme de jeu en ligne, pour son coté fun et tactique à la fois, accessible, mais qui demande du doigté et de l’entraînement avant de devenir un soldat digne de ce nom. Reste à savoir maintenant si les défauts de l’épisode précédent ont été revus et corrigés, et si les nouveautés promises tiennent la route.

 Le solo en apéro

battlefield-4-xbox-one-1384271546-041C’est malheureusement une coutume pour quasiment tous les FPS depuis quelques années : le mode solo sert d’apéritif pour le rouleau compresseur du jeu en multi. C’est dans un scénario ou tout est prétexte à l’action que l’on incarne Recker, dans ses pérégrinations musclées à travers le monde, avec des paysages et des phases de jeu variées, qui font cumuler environ 5 heures de jeu au compteur. Ajoutons à cela un système de médailles (bronze/argent/or) que l’on obtient selon la qualité et la précision de nos tirs face au feu ennemi. Cela peut constituer un challenge pour la rejouabilité pour quiconque voudrait récupérer toutes les médailles dorées virtuelles, mais rien de bien compliqué là dedans. On peut également fouiller un peu dans les niveaux pour chercher des dogtags, ce qui fait gonfler artificiellement la durée de vie. Qualitativement, on se laisse porter par les événements, le scénario tient sur un ticket de métro mais la mise en scène fait bien son boulot.

battlefield-4-xbox-one-1384271546-043Techniquement, quand on a un PC digne de ce nom, le spectacle est assuré, avec une fluidité et des détails de bon aloi. La claque est encore plus énorme quand l’on passe de la version 360/PS3 à celle-ci… Eventuellement quelques textures piquent les yeux quand on prend le temps de se pencher dessus, mais souvent dans ces cas là, c’est qu’on est décédé. On notera le coté agréable du gameplay, que ce soit « à l’ancienne » avec le combo clavier/souris, mais aussi avec une manette, ce qui peut apporter un plus pour les joueurs peu habitués aux véhicules par exemple. L’ambiance sonore est de qualité, et fera plaisir aux possesseurs d’installations sonores 5.1, casque ou enceintes. Le bruit de certaines armes peut paraître parfois mal foutu (après j’ai pas un stand de tir à coté de chez moi pour comparer), mais dans le cocktail d’explosions et de vrombissements de moteurs, ça ne dérange pas vraiment.

 Le multi pour la boucherie

battlefield-4-xbox-one-1384271546-050Concentrons nous sur les nouveautés de Battlefield 4, en commençant par l’un de ses fers de lance : Levolution. Il s’agit de rendre la topographie des cartes dynamique, en détruisant certains objets du décor, et ainsi parfois changer le déroulement d’une partie parfois mal engagée. Ou pas. Chaque partie est différente, et ne garantit pas qu’un joueur ou plusieurs fassent tout péter, ce qui apporte une certaine richesse avec une seule carte. D’ailleurs certaines sont plus ou moins inspirées, et on regrettera la taille trop importante de certaines, prévues clairement pour des affrontements à 64 joueurs. Or, certaines cartes paraissent tristement vides si l’on descend sous la barre des 40 joueurs…

Les cartes justement : une dizaine de cartes sont disponibles, de toutes les tailles et avec un design souvent bien inspiré, tout est fait pour que les affrontements soient de qualité. A chaque partie, la stratégie peut changer, selon qu’on préfère jouer seul ou avec une équipe de potes, il faudra de l’entraînement pour pouvoir maîtriser les tonnes d’armes disponibles, les véhicules sur terre, mer ou dans les airs, et pour trouver votre style de jeu. Les habitués ne seront pas trop dépaysés, mais là où un Call of Duty se prend en main rapidement, Battlefield s’apprécie avec le temps, et il faut compter sur la qualité du jeu en équipe pour s’en sortir. Et pour cela, il faut prendre en compte l’un des autres nouveautés du jeu, ou plutot, le retour du mode Commandeur !

battlefield-4-xbox-one-1384271546-065Les fans de Battlefield 2 seront aux anges, et les nouveaux joueurs aussi en découvrant ce mode aux qualités stratégiques indéniables. On pzut y voir la carte en vue aérienne, et y donner des ordres via des objectifs à remplir par votre escouade, ou carrément agir en utilisant divers gadgets et armes pour supprimer les forces opposées. Un excellent moyen de concevoir le jeu différemment, avec une approche purement stratégique que sauront apprécier les joueurs qui veulent changer du quotidien, ainsi que les fans de Battlefield 2. Inutile de dire qu’une équipe bien rodée avec un bon commandeur fera le ménage tranquillement, mais si un commandeur apporte une cohésion et des objectifs clairs et efficaces, il peut changer la tendance lors d’une partie.

Quant aux modes de jeu, on passera sur les modes habituels (conquête, Team Deathmatch, ruée…) pour nous concentrer sur les nouveautés : Anéantissement, où l’on doit faire péter un bombe à un point donné, et désamorçage, dans lequel deux équipes s’affrontent pour faire péter les objectifs, ou les protéger des vilains poseurs de bombe. Qui a dit Counter Strike ? Ces modes nerveux sont tout à fait à leur place dans ce titre, et se révèlent prenants et efficaces.

Si le tableau est globalement positif, la prise de risque n’est pas très grande, et il s’agit plus d’ajouts que de véritables révolutions dans le monde du FPS. Le mode solo est mis Cela dit, le tout fonctionne plutôt bien pour le multi, et on se prend au jeu dans des parties de guerre ou 64 joueurs se mettent la misère, ça explose, c’est propre, que l’on cogite en équipe ou qu’on y aille à la Rambo avec un gros flingue pour tout péter tout seul, chacun y trouvera son compte.

DBKamper

 
Testeur JV (PC/360) Spécialiste rétro


  1.  
    skywalski

    J’ai ouie dire que la campagne solo était ridicule en terme de durée de jeu, environ 5 ou 6 max tu confirmes ? Si c’est le cas ! c’est clairement ouvert aux multi joueurs et quasi exclusivement à ce type de population




  2.  

    ca fait quelque temps que je trouve que les campagnes sont une cacahuète par rapport à leur véritable fonction le jeux en ligne et ce sur call of ou battelfield aprés ce qui fait la différence c’est la façon que l’on as de jouer en ligne pour ma part je préfère BF que COD





Laissez une réponse