0
Posté le 10/10/2012 par Maiden dans Jeux Vidéo
 
 

Test – Spec Ops : The Line

Spec Ops : The Line est un TPS développé par Yager et édité par 2K Games. On vous embarque directement dans la peau du Capitaine Walker, chef de l’escouade Delta composé du Sergent Lugo et du Lieutenant Adams. Votre mission est de retrouver un Colonel perdu dans la ville de Dubaï complètement ensablé. 

Votre mission démarre donc directement aux portes de la ville de Dubaï  qui a donc été ravagé par une énorme tempête de sable. Toute la ville est recouverte de sable, les habitants se meurent de soif, et la 33éme compagnie mené par le Colonel Conrad est manquante. Votre escouade part donc en reconnaissance afin de contacter l’état-major par la suite. Cependant, votre périple commence très mal, des cadavres à pertes de vue et vous êtes attaqués par des ennemies inconnues.

Un scénario digne d’un film 

Ne voulant pas spoiler l’histoire je ne vais pas m’attarder sur ce point. Mais je vais vous donner certaines choses intéressantes du jeu. Tout d’abord, vous verrez en finissant le jeu, le scénario est superbe, digne d’un film. Avec des rebondissements, une certaine émotion (la musique par moments y est pour quelque chose),  ainsi que de l’horreur. Le scénario est très vrai, très prenant et convaincant dans son fond, les horreurs que les choix peuvent amener. Pourquoi je parle des choix ? Car c’est une particularité de ce jeu, qui est pour moi nouveau dans le style jeu de guerre TPS. En effet, à certains passages dans le jeu, il vous sera possible de faire un choix entre deux solutions et vos choix influeront la suite de l’histoire, plutôt sa fin. Par exemple, on vous demande de sauver un soldat qui détient des informations capitales pour votre mission ou sauver des civils qui est le serment numéro 1 d’un soldat « sauver des vies ». En tout cas, la force première de ce jeu est sans aucun doute le scénario qui est superbe. Voir les relations entre vos coéquipiers changés, se dégrader, au fur et à mesure que vous faites des choix, qui satisferont soit l’un, soit l’autre.

Un gameplay dynamique et captivant 

Le gameplay en lui même reste un TPS plutôt simple, mais on le prend directement en main très facilement. Pour les habitués de TPS, vous retrouverez tous les ingrédients d’un excellent TPS. Rien à redire sur ce point. Après quelques petites fonctionnalités intéressantes comme les exécutions. C’est à dire quand vous tirez sur un ennemi, il se peut qu’il ne soit pas mort mais blessé, agonisant par terre, vous pourrez donc effectuer une exécution (aléatoire et suivant le type d’arme que vous porter dans vos mains).

Ensuite, l’interaction avec l’environnement est très présente dans ce jeu, notamment avec les explosions (bombonnes de gaz à exploser par exemple). Mais aussi avec la particularité du jeu, qui est l’environnement avec le sable. Par exemple, des soldats vous tirent dessus, derrière une vitre remplie de sable, vous pouvez tirer sur les vitrines pour faire tomber le sable sur eux. C’est plutôt amusant et permet d’interagir avec l’environnement, sachant quand même que la progression est plutôt linéaire. Certains passages sont amusants comme par exemple quand on doit utiliser un mortier de phosphore blanc (composant qui au contact du sol brûle tout sur son passage), utiliser une tyrolienne ou les passages en véhicules (hélico, camion).

Graphiquement, le jeu tient la route. Il n’est pas non plus le jeu le plus beau de tous les jeux d’action/guerre, mais il se défend. Quelques micro aliasings par moments mais rien de bien méchant. Là où c’est sympa c’est qu’on voit notre personnage se dégrader physiquement au fur et à mesure que l’on avance dans l’histoire. De plus, ce qui en jette plein la vue c’est généralement les effets de fumée, de tempête de sable, et encore le phosphore blanc décrit précédemment. Au niveau de la bande-son, c’est très convaincant, par moments plutôt épique, ce qui rajoute un peu de piment au jeu, ou à l’action qui se déroule. La VF est très bonne, pour ceux qui son connaisseur la voix de notre personnage le Capitaine Walker, son doubleur français Pierre Tessier est entre autres la voix de Ryan Reynolds (GreenLantern) ou Joe Flanigan (Stargate Atlantis/Colonel John Sheppard).

Pour conclure, Spec Ops : The Line est pour moi la grosse surprise de cette année, mêlant un scénario digne de ce nom et un gameplay TPS plus que bon. Pour ceux qui souhaite s’essayer à ce jeu, n’hésitez pas, surtout qu’il est à 20euros sur Amazon. En espérant que 2K et le Studio Yager, n’hésite pas à refaire d’autres petites perles/surprises comme ça, car ça fait très plaisir.


Maiden

 

Rédacteur en Chef
Testeur JV