0
Posté le 06/09/2012 par Maiden dans Jeux Vidéo
 
 

Test – Snapshot

Le principe du couper/coller est un principe fondamental en informatique. Il permet entre autre le déplacement de fichiers. Adapter ce principe de déplacement par le couper/coller au sein d’un jeu de logique peut s’avérer extrêmement intéressant. C’est ce qu’ont tenté de faire les développeurs du jeu SnapShot. Le pari est-il réussit ? Ce jeu entre la prise de photo et le couper/coller parvient-il à nous séduire ?

SnapShot c’est avant tout : je coupe, je colle.

SnapShot est un jeu de logique dans lequel vous incarnez un petit robot. Si les premières énigmes sont assez simples au prime abord, la difficulté augmente très rapidement et permet au joueur lambda de passer quelques temps sur le titre.  Le principe central du titre repose dans l’appareil photo intégré à votre robot. En effet ce dernier à la curieuse capacité de faire disparaitre certains objets qui se trouvent dans l’objectif lors de la prise de votre photo, mais a également la capacité de les restituer là ou vous le désirez pour franchir les obstacles. En clair votre appareil agit réellement comme la fonction couper/coller d’un ordinateur.

Mais jouer avec le décor ne fait pas tout, encore faut-il savoir comment jouer. En effet il vous faudra suivre selon les tableaux une certaine logique afin de parvenir à résoudre les énigmes. Ces mêmes tableaux pourront-être parcourus plusieurs fois à la recherche d’un objet spécial à prendre en photo ou tout simplement pour récupérer l’ensemble des étoiles.

Les éléments de décors sont relativement renouvelés. On compte dès le « premier monde » (qui regroupe tout de même 9 parties de 3 tableaux), plusieurs objets qui nous font rebondir, des cubes à déplacer pour gagner en hauteur, ou encore des zones grillagés qui rendent la photo impossible. Si au départ on a une impression de rapidité dans l’exécution du jeu on se rend bien rapidement compte que pour le faire en profondeur il nous faudra un certain temps.

Une technique à deux vitesses :

Si les puristes comme les amateurs trouveront le jeu bien maitrisé dans son ensemble, il faut tout de même préciser qu’on dénombre au moins deux défauts assez importants. Premièrement les trajectoires des sauts horizontaux qui  peuvent s’avérer relativement problématique. On ne voit pas ou on est propulsé, on ne connait pas le décor, et pour peu que l’inclinaison du tremplin soit légèrement mauvaise, vous finirez soit au pied de l’obstacle et non dessus, soit dans un lieu qui vous détruira instantanément. Ce qui est dommage c’est que les développeurs ont misé sur ces sauts, à juste titre d’ailleurs car l’idée est bonne. Dommage que la réalisation manque un peu – on aurait aimé la possibilité de faire des tests sans avoir l’impression d’avoir perdu cinq minutes de jeu par-ci ou par-là.

Ensuite le second problème que j’ai noté c’est qu’il faut faire un tableau entier. La pause n’existe pas à proprement parlé dans un niveau, étant donné que lorsqu’on met rejouer le niveau, ou reprendre le niveau dans les deux cas on se retrouve au début et il nous faut tout recommencer. C’est un souci technique qui peut s’avérer gênant surtout lorsque le monde est un petit peu long (et que vous avez envie d’aller aux toilettes … C’est comme ça que je m’en suis aperçu).

Dans tous les cas si vous aimez les jeux de réflexions je vous encourage vivement à vous pencher sur ce SnapShot. Le jeu est sympa, le design est assez intéressant, et le concept m’a bien plus. Il vous sera possible de le faire avec de longues sessions puisque les tableaux se renouvèlent bien ou au contraire vous aurez la possibilité d’en faire un petit peu de temps en temps afin de vous détendre. Pour avoir testé les deux manières de jouer elles sont toutes deux agréables.

Attention toutefois il vous faudra passer par une bande son correcte mais pas extraordinaire et quelques sauts plus que laborieux.

Test rédigé par Oroine pour Le Blog de Maiden


Maiden

 
Rédacteur en Chef Testeur JV