0
Posté le 11/11/2012 par Maiden dans Jeux Vidéo
 
 

Test – Silent Hill : Book of Memories

Silent Hill : Book of Memories fait sa première apparition sur PSVita, que vaut il réellement ? Signe t’il le retour de la franchise sur console portable ? 

La perte du Survival Horror, mais pourquoi ?!

Développé par Wayforward Technologies et édité par Konami, je peux dire que ce Silent Hill est une grosse déception pour moi. En effet, attendant ce jeu avec impatience je m’attendais à nettement mieux. Déjà d’une mon attente première était de retrouver un soupçon de Survival Horror sur une console portable, on peut dire que c’est loupé.

Silent Hill, pour les connaisseurs est avant tout un Survival Horror avec un univers plutôt original, ainsi que pour son scénario. Et je vais commencer à parler du scénario, qui est… comment dire… inexistant ! Enfin, il y a un petit scénario mais qui est tellement mal foutu, que l’on souhaite même pas le suivre tellement il est sans intérêt. En clair, nous nous retrouvons dans la peau d’un jeune homme (vous lui donnez le nom que vous souhaitez) qui reçoit un livre retraçant ces aventures, – si l’on arrive à suivre à peu près le speech – , les cinématiques quant à elles ne sont pas trop mal mais on a quand même vu mieux sur PSVita. Même pendant les niveaux dans le mode histoire sont presque exemptés de scénario, il suffit tout simplement de terminer le niveau et passer aux suivants.

En effet, parlons de ce mode histoire et de ces niveaux/missions. Les missions se déroulent toujours – oui TOUJOURS – de la même façon, on commence à un point et nous devons résoudre un puzzle (énigme super-simple) qui se trouve à l’opposé de la carte. Afin d’y arriver, vous devrez passer par bon nombre de pièces aux décors complètement identiques. Dans certaines pièces vous trouverez des ennemis, ce qui est un des seuls bon point du jeu : la grande diversité d’ennemis. Vous l’aurez compris le mode histoire est d’une répétition et d’une linéarité barbante.

Un style de jeu intéressant, un gameplay limité.

L’idée intéressante était de mélanger Silent Hill avec un RPG, ce qui est plutôt satisfaisant au niveau du résultat. En effet, au fur et à mesure que vous avancerez dans l’histoire, votre personnage augmentera de level, avec des caractéristiques telles que la force, la dextérité, l’agilité, l’endurance, etc comme un vrai jeu de rôle. La gestion de votre sac à dos est aussi au rendez-vous, il sera aussi possible d’augmenter sa capacité en allant acheter des compétences, capacités, objets, etc chez le vendeur.

De plus, parlons du gameplay qui est plus que limité à mon gout. Sachez que le jeu se joue en vue HackNSlash et pour les combats il suffit tout simplement de taper deux touches et les quelques capacités de combats disponibles se comptent sur les doigts d’une main. Chose plutôt sympathique c’est qu’il est possible de tenir deux armes différentes, c’est donc cool de tenir une hache dans la main droite et un pistolet dans la main gauche. Enfin, le tactile est utilisé d’une pauvre façon. Le tactile sert simplement à choisir les objets trouvés dans les tiroirs et de choisir les menus, donc pas d’utilisation dans le gameplay ce qui est dommage.

Un multijoueur complétement inutile

Et oui ! Il y a bien un mode multijoueur, mais on devrait plutôt l’appeler mode Coop. L’avantage c’est qu’il est possible de jouer jusqu’à 4 en ligne, mais le principe est simplement de refaire les missions du mode histoire en coop. Pas d’affrontement face à d’autres joueurs. Personnellement, j’ai trouvé qu’une seule personne dans le mode en ligne, encourageant…

Pour finir, graphiquement le jeu est décevant, ce n’est pas non plus le pire mais quand on connaît les capacités de la vita, ils auraient pu faire mieux. Au niveau de la bande-son c’est plutôt banal mais pas non plus nul. De plus, le doublage de votre personnage pendant les cinématiques est pas trop mal, avec une voix plutôt connue qui est la voix (VF) – pour les connaisseurs – de Shane dans la série Walking Dead.

Vous l’aurez donc compris, ce jeu est une pure déception, bien qu’il dispose de quelques fonctionnalités sympathiques, le résultat final nous propose un jeu linéaire et l’impression de tourner en rond (ce n’est même pas sur que vous aurez le courage d’aller jusqu’à la fin du jeu).


Maiden

 
Rédacteur en Chef Testeur JV