0
Posté le 05/04/2013 par Demon dans Jeux Vidéo
 
 

Test – Nintendo Land Wii U

jaquette-nintendo-land-wii-u-wiiu-cover-avant-p-1353922281Nintendo sort avec sa nouvelle console de salon, la Wii U, un soft mettant en avant les nouvelles possibilités de gameplay offertes par le GamePad. Disponible avec la version Premium ou seul, Nintendo Land nous envoie à travers une douzaine de mini-jeux, dans les différents univers crées par Nintendo. Alors verdict.

Allez hop au fond du canapé c’est parti

nintendo-land-wii-u-wiiu-1353054423-121Une fois manettes et GamePad en main on commence notre fameuse partie. Nintendo Land propose pas moins de 12 mini-jeux divisés en trois catégories. Il y en a ainsi six qui se jouent seul, trois autres qui peuvent être joués de un à cinq joueurs et enfin un dernier trio qui oblige la présence de deux personnes au minimum. Dans chaque cas, le GamePad est utilisé d’une manière plus ou moins différente. Et c’est sans doute là l’une des principales forces du titre. Car si la Wiimote, toujours utilisée par les joueurs n’ayant pas en main la tablette, permettait de découvrir une nouvelle façon de jouer, le nouveau contrôleur fait la part belle à différents styles de jeu, allant de l’utilisation du stylet sur l’écran de la manette à la maîtrise du gyroscope en passant par la possibilité de souffler dans le micro à la manière des dernières portables de la firme.

L’ensemble des règles sont expliquées avant tout commencement de la partie par notre très chères amie Monita un robot à la forme d’un écran et qui par-dessus tout possède une voix stressante à s’en tape la tête par terre.

Les jeux exclusivement en solo sont les moins bons de la liste

nintendo-land-wii-u-wiiu-1353051914-099Même si quelques-uns sortent évidemment du lot. Notamment,  Donkey Kong Crash Course durant lequel on dirige sur un plan 2D un petit chariot à travers tout un parcours. On doit alors pencher la tablette de gauche à droite pour faire avancer l’objet, appuyer sur les gâchettes afin de lever ou abaisser certaines plateformes voire justement souffler dans ce micro pour lever des ascenseurs. Une épreuve vraiment compliquée à maîtriser et plutôt addictive. En tout cas, le style graphique ainsi que la musique, rappelant les premiers Donkey Kong, feront plaisir aux nostalgiques. Autre épreuve, le stage Captain Falcon’s Twister Race. On pilote alors le fameux vaisseau du pilote F-Zero dans une sorte de course contre-la-montre. Le GamePad est tenu à la verticale, le vaisseau avance tout seul et il suffit simplement de pencher la manette sur la gauche ou la droite pour tourner, enchaîner les turbos et éviter les nombreux pièges sur la douzaine de zones.

nintendo-land-wii-u-wiiu-1353051914-075On n’oublie pas également le Takamaru’s Ninja Castle. Une sorte de rail shooter où l’on lance des shurikens et autres bombes sur des cibles à travers différents stages façon papier/carton. Quant aux trois autres, ils s’avèrent beaucoup moins amusants : Yoshi’s Fruit Carto nous oblige à diriger un yoshi avec le stylet pour gober les fruits visibles uniquement sur l’écran dans un ordre précis. Octopus Dance s’avère être un simple jeu de rythme durant lequel on doit bouger les deux joysticks (et la manette) au bon moment. Enfin Ballon Trip Breeze nous donne l’occasion de créer des brises de vent avec le stylet pour emmener notre personnage volant jusqu’à son objectif. Bref, pas de quoi nous tenir de longues nuits étant donné qu’on fait le tour de ces six épreuves en moins d’une heure.

En revanche les mini jeux multi sont excellents

nintendo-land-wii-u-wiiu-1353051914-056Les six autres mini-jeux, jouables à plusieurs se montrent quant à eux bien plus intéressants, ce que l’on peut d’or et déjà dire que Nintendo Land est un jeu qui vaut avant tout pour son multijoueur local. Que cela soit dans The Legend of Zelda Battle Quest (le joueur au GamePad est un archer, les autres sont équipés d’une épée) ou Pikmin Adventure (celui qui tient la mablette est captain Olimar et ceux qui le suivent des Pikmin), on s’amuse énormément à coopérer ensemble et à progresser à travers les dizaines de stages. Cela en va de même pour les mini-jeux un peu plus compétitifs (celui avec le principal contrôleur est contre les quatre autres joueurs). Mario Chase, Luigi’s Ghost Mansion (qui à mon sens sont les deux meilleurs mini jeu de cet opus, normal me direz-vous c’est du Mario) ou Animal Crossing Sweet Day, tous proposent des parties endiablées durant lesquelles la bonne humeur se montre omniprésente. En revanche, on est quelque peu déçu du dernier se déroulant dans l’univers Metroid, à savoir Metroid Blast. Contrôler le vaisseau n’est pas forcément très fun en l’état et les stages se ressemblent beaucoup trop pour que l’on y prenne autant de plaisir qu’avec les autres mini-jeux.
Chaque fin d’épreuve de chaque mini jeu présent dans le jeu de Nintendo nous donne des pièces que l’on peut mettre en jeu dans le HUB du titre et ainsi gagner des décorations pour notre parc. Ce HUB s’avère d’ailleurs connecté en ligne et l’on pourra normalement interagir avec d’autres personnes en ligne grâce aux fameux Mii.

Une fois de plus, Nintendo propose avec Nintendo Land un jeu vraiment amusant mettant en valeur ici tout son pouvoir ludique avec brio. Mais comme les précédents titres de chez Nintendo, le jeu prendra son ampleur uniquement en multijoueur grâce à des mini-jeux diablement efficace. Un bon titre de lancement donc, mais à conseiller principalement pour les soirées entre amis dans le salon. Notons tout de même qu’il est plus sage de l’acheter avec la console de salon plutôt que de l’acheter seul car là pour le coup son prix est à mon sens beaucoup trop élever.

note-14


Demon

 
Testeur JV (PC/PS3/WiiU/Xbox One) Critique Cinéma