0
Posté le 02/10/2012 par Maiden dans Jeux Vidéo
 
 

Test – Lollipop Chainsaw

Lollipop Chainsaw a fait énormément parler de lui lors de sa sortie sur Xbox 360 et PlayStation . En effet, son côté décalé en a ravi plus d’uns. Mais le jeu en lui même vaut il le coup ?

La grande force de Lollipop Chainsaw est en effet son côté décalé. Je vous fais un topo… Une jeune fille se réveille le jour ses 18 ans, part à sa lycée. Cependant, tous les élèves se sont transformé en zombie. Notre Pompom Girl va donc essayer d’éradiquer les zombies en sauvant le plus de camarades, ainsi que son copain. Cependant, quand elle retrouve son copain, celui ci se fait mordre par un zombie. Et afin de le garder en vie,  Juliet, notre héroïne, décide de couper sa tête et de lui jeter un sort afin qu’il puisse vivre (sans tête car sa tête n’était pas encore infectée au moment où elle l’a coupée). Elle part donc à la chasse aux zombies avec la tête de son copain accroché à sa ceinture.

Bonjour moi c’est Juliet ! Hihi!

Si vous cherchez un jeu de zombie sérieux, passez votre tour, Lollipop Chainsaw se dévoile comme étant un jeu fun, décalé, et très original. Notre héroïne se bat donc contre des zombies grâce à une tronçonneuse customiser (avec des autocollants de coeurs, etc…) et une tenue plutôt sexy et légère. Ce qui ne manquera pas d’attirer un public masculin. Ce qui est plutôt amusant c’est que l’esprit de Juliet est bien retranscrit comme étant une lycéenne, un peu gamine, ou son seul passe temps est de s’occuper de sa propre personne, la caricature typique le LA fille du lycée PompomGirl un peu blonde.

Le gameplay nous offre donc une sorte de beat’em all. Cependant, le système de combat n’est pas très dynamique, hormis quelques combos sympathiques, il n’est pas aussi étoffé qu’un vrai beat’em all. Le but de chaque mission est donc, bien évidemment, de terrasser les zombies, mais aussi de sauver quelques étudiants. Certains passages sont même très marrants, ce qui est le gros point positif du jeu, l’humour. Mais l’histoire n’est pas très innovante non plus, très linéaire. Mais attention ce n’est pas un jeu gore, les zombies quand ils sont vaincus se transformer en petits coeurs et non en marre de sang.
Pour la petite info, ce qui est amusant c’est la barre de vie, qui n’est autre qu’une rangée de sucette, quand vous voulez récupérer de la vie, il vous suffit de chercher ou d’acheter des sucettes et Juliet sera en pleine forme.

Je veux un Z, un O, M, B, I, E, S !! Zoombbiieess !

Je vous parlais de l’humour dans le jeu qui est un gros point positif, avec son côté fun. Mais le level design est aussi à mettre à l’honneur, puisqu’en effet Grasshopper Manufacture Inc. à fait un excellent boulot en proposant un jeu aux graphismes très dessin, en passant par du Cel Shading plutôt agréable à regarder (surtout Juliet). Là où c’est plutôt décevant c’est au niveau des textures graphiques qui ne révolutionne pas le jeu vidéo. En tout cas, le côté fun est bien retranscrit dans le design.

La Bande-son quant à elle est excellente, toutes l’âme du jeu réside dans sa musique et les voix des personnages sont très convaincantes. Le côté décevant est sans hésitation, la durée de vie qui est comprise entre 5 et 6h pour voir le bon du jeu. Vous pourrez quand même recommencer les niveaux comme bon vous semble, mais rien de bien intéressant.

Lollipop Chainsaw est donc un jeu plutôt sympathique pour son côté fun et déjanté mais montre un peu c’est limite en matière de gameplay. Le côté trop potiche peu en déplaire plus d’uns, comme il peut en attirer d’autres. On peut se faire un vrai avis qu’en jouant au jeu afin de savoir si on accroche à l’univers ou pas.


Maiden

 
Rédacteur en Chef Testeur JV