0
Posté le 17/12/2012 par Maiden dans Jeux Vidéo
 
 

Test – Dishonored

jaquette-dishonored-xbox-360-cover-avant-p-1336660382Dishonored est sans aucun doute le jeu qui à fait énormément parler de lui lors de sa sortie. En effet, montrer comme étant un jeu très prometteur de part son gameplay que son ambiance/originalité. Est il aussi prometteur que ça ?

 

Une originalité à toute épreuve !

dishonored-xbox-360-1349679064-125Commençons tout d’abord par l’histoire, vous incarnez Corvo, protecteur et garde du corps personnel de l’impératrice. Cependant, pendant une petite réunion à huit clos entre Corvo, l’impératrice et sa fille, l’Impératrice est assassinée et sa fille enlevée, tout est contre Corvo qui est accusé à tord du meurtre et de l’enlèvement. Vous êtes maintenant un fugitif ayant comme devoir de retrouver la fille de l’impératrice afin de la remettre sur le trône et d’évincer toutes les personnes responsable de ce complot. Pour ajouter à cela, la peste menace la population, ce sera pas de tout repos pour notre héros.

Une histoire originale, dans une ambiance originale et un gameplay original. Rien que dans ce jeu, sa grande force est tout d’abord son originalité. Mais pourquoi est il aussi original ? Tout d’abord, l’ambiance rappel et le style graphique rappel un peu celle de Fable 3, au niveau de l’univers, une peu révolution moderne.

dishonored-xbox-360-1349679064-162Le gros point fort de ce jeu est tout simplement le gameplay, qui est presque infini. Certes, l’histoire est assez linéaire, mais le « comment » réussir les missions peu se faire de différentes façons comme par exemple passer par les toits ou prendre un autre chemin pour aller au bout de la même mission. Pendant votre périple, l’une des choses amusantes sont les rats qui sont très féroce, en effet avec la peste, les rats attaquent les gens et mangent les cadavres que vous pouvez laisser derrière vous.

Un must en infiltration !

dishonored-xbox-360-1349679064-139Il faut savoir que le jeu oriente le joueur dans un mode infiltration, même si vous pouvez passer en mode barbare. Mais, si vous souhaitez faire le jeu sans embûche, l’infiltration est la meilleur manière. De ce fait, plus vous faite de mort dans vos missions, plus il y aura de rat (puisqu’il mangeront vos cadavres) et donc la peste se répandra plus rapidement, et la population sera de plus en plus infectée. Comme quoi réfléchissez à deux fois avant de tuer quelqu’un. L’infiltration est encore plus poussée puisque vous pourrez regarder dans les serrures au préalable pour savoir si des ennemis sont dans le coin, des cachettes pour les cadavres sont disponible, et certains passages sont beaucoup plus discret que d’autres.

dishonored-xbox-360-1349679064-167Au cours de votre aventure vous découvrirez que vous pouvez utiliser des pouvoirs tels que le déplacement instantané, le ralentissement du temps ou encore la possibilité de voir à travers les murs. Tout ces pouvoirs pourront vous être bien utile pour ne pas vous faire voir. Afin d’améliorer vos pouvoirs, vous devrez retrouver des runes afin d’acheter de nouveau pouvoir. Les combats sont quant à eux sympathique, bien que rare si vous choisissez la voix de la discrétion, mais certains combats peuvent parfois être assez brouillon. Les exécutions se font automatiquement et aléatoirement, on voit bien que c’est pas les combats qui sont mis le plus en avant dans le jeu.

A ne pas confondre puisqu’au premier abord on aurait pu croire que Dishonored est un RPG, mais il n’en est rien, il ne s’agit pas du tout d’un RPG même si quelques fonctionnalités sont propres à un jeu de rôle. En tout cas, le jeu offre un univers bien complet, une ville semi-ouverte et une bonne dose de liberté.

Des graphismes en dessous mais bien gore

dishonored-xbox-360-1349679064-201La seule déception est sans nul doute le graphisme. C’est frustrant d’avoir un jeu tellement prenant et d’avoir des textures vraiment ultra moche avec parfois des touches d’aliasing. Vraiment dommage sur ce coup, car il aurait pu être le must du must ! Même si pour moi et pour beaucoup de personne il reste sans nul doute le jeu « nouvelle licence » de l’année.

Cependant, le côté gore du jeu efface un peu se désastre graphique, avec des exécutions bien gore à l’épée (décapitation, amputation, etc). Même quand les rats mangent les cadavres c’est ultra gore, on voit carrément les phases de décomposition du cadavres quand il est en train de se faire manger.

Dishonored est sans aucun doute la surprise de l’année puisqu’il est rare de nos jours de voir une nouvelle licence récolté autant de bonne note auprès des joueurs.

note-legobatman2


Maiden

 
Rédacteur en Chef Testeur JV