0
Posté le 28/08/2012 par Maiden dans Jeux Vidéo
 
 

Test – Anomaly : Warzone Earth

De tous les genres de jeux que l’on trouve facilement sur le net, les tower Defense ont toujours été parmi mes favoris. Usant d’une jouabilité très souvent simple ils sont un mixe idéal entre action et réflexion dans des environnements tous plus variés les uns que les autres. Quand Maiden m’a demandé de tester Anomaly Warzone Earth je ne savais vraiment pas à quoi m’attendre. Comme beaucoup le font alors, j’ai demandé à mon ami google de quoi est-ce qu’il s’agissait. Il m’a souvent répondu qu’il s’agissait d’un Tower Defense inversé. Au lieu de placer mes tours et d’en augmenter les capacités, je serais le petit convoi qui doit passer d’un point A à un point B. L’idée m’a plus à ce moment-là et je peux dire à l’heure où j’écris ces quelques lignes qu’elle me plait toujours autant.

Un Tower Defense efficace malgré une histoire banale. 

La première chose qui choque quand on lance Anomaly Warzone Eart, c’est la banalité de l’histoire. Pensant au prime abord qu’une comète s’est écrasée sur la terre, un groupe de combattant s’aperçoit qu’il s’agit en réalité d’une menace extraterrestre. Vous pouvez donc constater par vous-même que le scénario reste tout de même très pauvre. Les transitions entre les missions sont à peine travaillées, et l’écran titre de la mission suffit seul à résumer l’histoire. Pourtant, en début de partie, on vous impose de manière systématique une petite cinématique, bourrée de dialogue pénibles, et tous plus loupés les uns que les autres. Prenez un concept d’invasion ultra simpliste, prenez un scénario qui tient sur une demie page A4 et vous obtiendrez le background de Anomaly Warzone Earth.

Pourtant dès les premières minutes de jeux, on ne peut s’empêcher de trouver le système de combat absolument génial. Vous incarnez une unité aux différentes capacités (nous y reviendrons), et vous devez escortez un convoi d’un point A à un point B. Dès le départ vous êtes sollicité puisque vous avez la possibilité de créer le convoi avec les véhicules que vous voulez (vous avez le choix entre un véhicule mieux protégés, un véhicule qui fait plus de dégât aux tours, un véhicule qui dispose d’un bouclier etc etc …). Juste après il vous sera possible via la carte de choisir l’itinéraire que vous désirez. Par exemple en prenant certaines tours à revers vous éviterez de sérieux dégâts, en revanche en affronter certaines de front peut s’avérer très judicieux et lucratif. Vous tracez ainsi votre chemin et pouvez à tout moment lui apporter des ajustements.

Votre personnage ne dispose d’aucune arme à proprement parler, votre partie sera terminée si vous perdez l’ensemble des unités de votre convoi. En revanche vous êtes pour eux un très bon soutient, car vous disposez de capacités. Par exemple il vous sera possible de soigner vos unités sur une certaine zone, ou encore de poser des leurres afin de détourner le feu ennemi de vos troupes. Tout l’intérêt stratégique repose donc dans la bonne utilisation que vous ferez de ces capacités ainsi que des autres, car oui il n’y en a pas que deux, mais je ne veux pas vous gâcher le plaisir de les découvrir par vous-même.

Une courte durée de vie, et un peu de renouveau qui frustre le joueur. 

Finalement après les trois ou quatre premières missions vous avez de grandes chances d’adorer Anomaly Warzone Earth, néanmoins vous trouverez également qu’il est très répétitif. Cela manque d’ennemis originaux, de capacité, et d’unités à contrôler. On aurait aimé plus de choix ce qui aurait poussé le joueur à refaire encore et encore les différents mondes en changeant sa stratégie au fur et à mesure.

De plus la durée de vie du titre reste courte, et je vous encourage très sérieusement à commencer en difficile. Si vous désirez aller encore plus loin, au fur et à mesure de l’aventure vous débloquerez le monde chaos – dans lequel on vous demandera des choses peut-être un peu différente au premier abord mais qui retombent assez facilement dans les mêmes stratégies de jeux.

Enfin la difficulté de jeu est assez aléatoire mais bien augmenté au fur et à mesure de la partie. Si vous ne comprendrez pas dans un premier temps pourquoi est-ce qu’il est si difficile de passer, une fois la solution trouvé, vous serez tranquille pour le prochain tableau. Au final, j’ai eu des difficultés en jouant en mode normal à partir des trois quart du jeu.

Au final il n’y a bien que dans les missions que les développeurs ont tenté d’apporter une nouveauté : de la simple mission de reconnaissance, au contre la montre, on peut sentir une réelle envie de changer de temps en temps la donne. Dommage encore une fois que ce soit trop peu souvent, et surtout trop vu.

Néanmoins avec un système novateur, une envie d’apporter quelque chose à un genre vu et revu, les développeurs de Anomaly Warzone Eart, peuvent tout de même être fier d’eux. On pourrait très facilement dire que ce jeu ne vaut pas plus de treize, mais en toute honnêteté suffit-il de noter le travail terminé ou l’expérience générale de jeu ? Pour avoir très peu vu ce genre de jeu, et pour m’être tout de même amusé à poser mes stratégies, pour avoir pris plaisir à gérer et protéger mes unités, je pense que ce jeu mérite 15/20, et que les amoureux du genre devrait le tester. Jeu également disponible sur le Xbox Live Arcade, PlayStation Network et Steam.

Test rédigé par Oroine pour Le Blog de Maiden


Maiden

 

Rédacteur en Chef
Testeur JV