[Preview] Evolve

 

 
Infos Jeu
 

Console: , ,
 
Support de test: PC (au pad)
 
Editeur: 2K Games
 
Développeur: Turtle Rock Studios
 
Date de sortie: 4ème trimestre 2014
 
Résumé:

Après quelques parties, le ressenti global est satisfaisant : le jeu défoule, on est concentrés et le fun est là. Bien sûr, le jeu d'équipe en tant que chasseur prime, et on en ressort avec des sensations sympathiques. A voir si 2K transformera l'essai lors de la sortie du jeu, cette année sur Xbox One, PS4 et PC.

 
Avis général
 
 
 
 
 
4/5


Note des membres
1 membre a noté ce jeu.

 

Ce qui pourrait plaire


- Des affrontements musclés et nerveux
- Un vrai boulot d'équipe
- Le gameplay efficace

Ce qui pourrait déplaire


- Certaines armes moins pratiques
- Une lisibilité parfois gênée par trop d'effets
- Le crocodile est une vraie saloperie ! Mais on l'aime bien quand même


1
Posté le26/04/2014 par

 
Article Complet
 
 

evolve

Les camarades de Turtle Rock Studios, les papas de Left 4 Dead, ont décidé de vous faire vivre des joutes musclées, entre chasseurs et monstres. Evolve nous met donc dans la peau d’un des 4 chasseurs, ou dans celle du Goliath. Le principe est simple : les chasseurs doivent tuer le Goliath, et ce dernier doit soit éliminer les chasseurs, soit évoluer assez pour pouvoir achever une action qui le fait gagner automatiquement. Mais on y reviendra. Du 4 contre 1 donc, qui se veut nerveux, où nos « petits » humains doivent chasser le gros gibier en unissant leurs forces, et où le Goliath doit mêler agressivité et discrétion pour arriver à ses fins.

La boucherie à l’état pur !

Commençons par les chasseurs, 4 personnages vous sont proposés, chacun ayant sa propre spécialité :

  • Markov, spécialité : Assaut. Le gros bourrin des familles, qui peut poser des mines, utiliser un bouclier qui le protège contre les coups des monstres, et deux gros flingues. Le premier, assez conventionnel, est un fusil d’assaut, là pas de surprise, c’est pratique pour les cibles plus distantes. L’autre est plus exotique : un fusil électrique, plus efficace en proximité, effets de son et lumière garantis !
  • Griffin, le trappeur, possède aussi une mitrailleuse, mais surtout un harpon qui gène les mouvements du Goliath. Toujours dans le but d’entraver la bête, il est possible de déployer l’arène mobile, sorte de grande cage délimitant un dôme duquel personne ne peut s’échapper. Et enfin, le trappeur peut poser des détecteurs sonores qui s’activent lors du passage du Goliath et indiquent son emplacement sur la carte.
  • La soigneuse, Val, peut bien sûr restaurer la vie de ses coéquipiers, et ce grâce à un pistolet créant un rayon soignant en direction du coéquipier que l’on vise. Pour la rendre plus efficace, une onde de guérison permet de remonter la barre de vie des coéquipiers dans la zone d’action. Et viennent deux autres fusils : l’hypodermique, qui ralentit le Goliath et le marque, et le fusil anti-matériel qui endommage son armure et le rend plus vulnérable.
  • Et enfin le support, Hank, qui peut protéger ses camarades avec un fusil-bouclier en visant le coéquipier qu’on souhaite préserver. Niveau offensif, il est équipé d’un découpeur laser assez efficace à moyenne portée. On retrouve également le grand classique : le camouflage optique, qui rend Hank invisible, et qui permet aussi aux coéquipiers dans la zone d’action de faire de même. Et enfin mon petit chouchou : le barrage orbital, l’enfer venu du ciel, composé d’une pluie de missiles pour faire plaisir au Goliath.

Tous les chasseurs sont pourvus d’un jetpack, qui permet de voler sur de courtes distances, du moins jusqu’à épuisement de la barre de jetpack. Celle-ci se remplit ensuite quand on ne l’utilise pas, mais il est toujours bon d’en garder un peu en cas d’urgence… Car elle permet aussi de dasher sur les cotés, en avant ou en arrière : pratique pour esquiver un assaut ! Pour la jouabilité, les chasseurs se jouent à la première personne, le gameplay du Goliath étant plus axé TPS.

Des monstres en veux-tu, en voilà !

Alors passons à notre grosse bébête : pour se défendre face aux chasseurs, il dispose de plusieurs compétences. En vrac, il peut jeter des pierres, cracher du feu, se ruer en avant pour renverser ses adversaires, et écraser de tout son poids ce qui se trouve sous lui en sautant d’un plan en hauteur. Chaque compétence possède 3 niveaux que l’on fait grimper en utilisant des points de compétence à 3 reprises ; Au début de la partie, on attribue 3 points, puis 3 autres à chaque évolution.

evolve-pc-1397462240-013Évolution ? Hé oui ma bonne dame, c’est le centre nerveux du Goliath : pour le faire évoluer, il doit manger des créatures qui jonchent la map. Ces créatures ont un degré de difficulté différent : on les voit en bleu, jaune ou rouge selon leur niveau, et plus on prend de risques, plus la barre de nourriture se remplit rapidement. Une fois pleine, on peut faire évoluer le Goliath, le rendant ainsi plus fort, et plus lent. Une fois passés les 3 stades de l’évolution, on peut gagner la partie en réalisant un objectif. Dans la map proposée, il fallait détruire un réacteur pour gagner (ce que votre serviteur a fait avec un certain plaisir). Le Goliath compense en partie sa lenteur par de grands sauts, des bonds en avant et une capacité à escalader sans se fatiguer. Les chasseurs, malgré les jetpacks, peuvent donc se faire du souci. Il est également possible de passer en mode furtif afin que l’on ne vous repère pas, enfin en principe, car vos pas sont détectables par les joueurs en face. Il faut donc faire attention ou vous mettez les pieds, et ce même si vous avez envie de les mettre dans la gu… du monstre, alors faites attention à ce qui vous entoure !

evolve-pc-1392123060-003D’ailleurs, le seul danger ne sera pas les joueurs adverses, car les monstres qui peuplent les cartes sont parfois très agressifs, et il faut faire attention où on met les pieds (ou les pattes !). Même la flore peut vous en vouloir : il est possible de se faire bouffer par des plantes en tant que chasseur, gare à ceux qui s’aventurent seuls n’importe-où ! Notamment vers les grosses bestioles. Mention spéciale à un énorme crocodile qui se planque dans les marais, et peut littéralement vous pourrir en quelques secondes.

Et enfin un autre détail de gameplay dont tout le monde peut profiter : les atouts. Il s’agit de compétences passives qui dureront toute la partie. 3 atouts sont disponibles en début de partie, comme une meilleure résistance aux dégâts, une régénération plus rapide de la vie, ou une attaque plus efficace, etc. Mais on peut aussi en récupérer en cours de partie : pour cela, certains monstres ont un marqueur avec une étoile sur eux, et en les tuant, on peut s’approprier un atout aléatoire. Un choix stratégique, car même si cela peut donner un avantage tactique, cela fait perdre du temps au niveau de la traque ou de l’évolution.

David(s) contre Goliath !

C’est d’ailleurs ce coté dual qui est présent dans l’essence même du jeu : il faut faire des choix, et vite. Pour le chasseur, soit courir après le Goliath, soit attendre qu’il vienne et le piéger. Pour le monstre, soit courir manger des bestioles et évoluer, soit foncer taper les chasseurs… Tout est possible, la façon de jouer fera évoluer la partie de façon tout à fait différente d’un match à l’autre.

evolve-pc-1397462240-016La session de test s’est effectuée au pad, et on prend vite le coup grâce à de courts tutoriels vidéos avant la partie. Chaque classe ayant son propre tuto, on y explique les armes, les compétences et les caractéristiques de chacun. Ça évite d’arriver à poil sur le terrain ! Les contrôles sont efficaces et les habitués de FPS ne seront pas trop déboussolés. Dans la pratique, certaines armes se révèlent très efficaces, comme le découpeur laser ou le fusil électrique, mais d’autres comme le harpon ont un effet limité. En effet, le Goliath peut le faire péter juste en appuyant sur une touche… Idem pour l’arène mobile, pratique mais son déclenchement et sa zone d’action nécessitent de maîtriser un minimum le jeu pour l’utiliser efficacement. Mais le jeu est encore en développement, gageons donc que ce genre de tares sera revu et corrigé ! Techniquement, c’est propre, même si parfois l’action peut paraître confuse avec tous les effets à l’écran… L’univers est quant à lui cohérent et la carte utilisée, dans un complexe en pleine jungle, se prête tout à fait au jeu. La carte est vaste, sur hauteurs variées et la flore locale ainsi que les variations du terrain permettent de passer dans beaucoup d’endroits, et autorisent ainsi beaucoup de possibilités de manœuvres.

Après quelques parties, le ressenti global est satisfaisant : le jeu défoule, on est concentrés et le fun est là. Bien sûr, le jeu d’équipe en tant que chasseur prime, et on en ressort avec des sensations sympathiques. A voir si 2K transformera l’essai lors de la sortie du jeu, cette année sur Xbox One, PS4 et PC.

DBKamper

 

Testeur JV (PC/360)
Spécialiste rétro




    Laissez une réponse