Critique Ciné – La Planète des singes : L’affrontement

 

 
Infos Jeu
 

Genre: , ,
 
Réalisateur: Matt Reeves
 
Acteur: Jason Clarke, Gary Oldman, Andy Serkis (César)
 
Date de sortie: 30 juillet 2014
 
Durée: 2h11
 
Avis général
 
 
 
 
 
4/5


Note des membres
4 membres ont notés ce jeu.

 


0
Posté le03/08/2014 par

 
Article complet
 
 

pdsa

Après un premier opus intéressant qui posait les bases crédibles d’une future saga tant dans la manière d’amener «l’intelligence » aux singes que dans celle de les faire s’émanciper, La planète des singes se dote d’un nouveau volet qui va chercher cette fois à nous montrer comment les choses vont évoluer entre les hommes et les primates. La planète des singes : l’affrontement se veut être un film à la fois basé sur la communication mais aussi sur de l’action ce qui en fait un parfait exemple de production qui mise à moitié sur son scénario et à moitié sur ses effets spéciaux.

Une histoire fidèle à son aîné mais …

la-planete-des-singes-l-affrontement-photoLa première chose que l’on peut dire, c’est que dès la scène d’ouverture on ne s’embête pas avec les détails. Pour éviter sûrement de livrer aux spectateurs à travers de longues discutions les informations qui expliquent comment l’humanité s’est retrouvée aussi réduite, le parti a été pris de perdre cinq minutes qui résument une décennie d’hécatombe humaine via des pseudo-images d’archives et des images de synthèse : virus, guerres civiles, perte progressive de la technologie. Passé ce temps de mise au point, on se retrouve plongé sur cette terre post-apocalyptique mais du côté des singes cette fois-ci. On constate les évolutions qu’ils ont subi, comment ils se sont développés, comment ils chassent, comment ils vivent en communauté autour d’un chef. Le réalisateur continue ainsi de poser les bases de l’histoire, et de nous montrer après la décadence humaine comment les singes accroissent tranquillement leur puissance.

la-planete-des-singes-l-affrontement-dawn-of-the-planet-of-the-apes-30-07-2014-6-gFinalement, c’est la rencontre entre un groupe d’humains qui cherche à réparer un barrage pour obtenir de l’électricité et les singes qui sont dans la forêt (qu’ils considèrent comme leurs terres), qui va être l’élément déclencheur de tout ça. Au premier abord, j’avais peur que le film ne tombe dans une situation très facile ou l’on ferait passer les humains vils et au fond du trou comme les méchants. Hors le gros point positif durant tout le film, c’est qu’il y a une certaine équité dans la réalisation entre les deux « races ». Cela peu paraître anodin mais cela permet de donner une vraie force au scénario car on passe une bonne partie du film à se demander comment est-ce que l’affrontement va commencer, qui va mettre le feu aux poudres… et dans ce genre de films souvent préconçus avec peu de surprises, c’est assez rare.

planete_des_singes_2_hdEn ce qui concerne les hommages à son aîné, La planète des singes : l’affrontement le fait généralement de bien belle manière. On retrouve par-ci par-là de petites références qui nous permettent de croire encore plus à cet univers qui en 10 ans a certes bougé, mais continue de faire quelques clins d’œils à ce qu’il s’est passé. Encore une fois, en faisant ce genre de petites références à « l’histoire », le réalisateur renforce l’univers, le rend plus crédible, et crée une véritable atmosphère autour de son film. Passé un certain stade du film, et les différents effets de surprise estompés, on retombe dans un scénario plus basique, avec des supers singes contre des hommes plus faibles qu’eux. Les dialogues qui sont davantage au centre de l’attention de Kiba le singe sont bien moins pertinents et bien moins prenants que ne le sont ceux avec César, et la trame narrative décline au fur et à mesure des événements pour terminer sur un dialogue de fin qui tente de faire sortir les mouchoirs mais qui arrive à peine à humidifier les yeux.

Film à effets spéciaux ou film d’action ?

Effectivement, l’un ne va pas forcément avec l’autre même si ici à quelques moments les chemins convergent. En ce qui concerne les singes, il est indéniable qu’ils sont réalistes au possible, que les scènes ou on a de gros plans sur César notamment nous montrent une esthétique à couper le souffle. Mais en ce qui concerne les scènes d’action comme les combats à mains nues, ou encore les batailles armées, il y a une sorte de gêne qui se dégage. On aurait sûrement pris plus de plaisir s’ils avaient été soit plus présents comme une sorte de longs et fastidieux affrontements, soit moins présents à l’inverse comme si tout ceci avait été inéluctable. Finalement on nage entre deux eaux sans vraiment choisir son courant : on passe de très bons moments lors de certaines tirades et paradoxalement les scènes d’action viennent couper des scènes « politiques » plus profondes. Alors oui sur un film de cet envergure j’ai bien conscience qu’il ne pouvait pas ne pas avoir de combats et que beaucoup auraient été déçu. Mais là c’est davantage la manière dont ils sont amenés qui met à mal plutôt que les combats en eux-même. Sans vouloir trop en dire, la guerre se déclenche en dix secondes top chrono, à un moment pourtant peu propice, et mis en scène de manière bien banale. C’est en ce sens que j’estime que La planète des singes : L’affrontement a de très bons effets spéciaux mais peut se révéler décevant en termes d’action et de rythme.


oroine

 

Testeur JV (PC/PS3)
Critique Série TV



0 commentaire



Donne ton avis en premier !


Laissez une réponse