Critique Ciné – La Famille Bélier

 

 
Infos Jeu
 

Genre:
 
Réalisateur: Eric Lartigau
 
Acteur: Louane Emera, Karin Viard, François Damiens
 
Date de sortie: 17 décembre 2014
 
Durée: 1h45
 
Avis général
 
 
 
 
 
4/5


Note des membres
3 membres ont notés ce jeu.

 


0
Posté le30/12/2014 par

 
Article complet
 
 

film-famille-belier-francesoir_2 A la fois drôle et émouvant ce film est un bon film. S’attachant à respecter sur la forme des codes comme alterner des scènes humoristiques et des scènes plus poignantes, il joue littéralement avec nos émotions. En revanche pour ce qui est de la manière de traiter le fond, rien à voir avec ce que l’on connait car à la différence d’Intouchables (duquel il est souvent rapproché… à tord) par exemple il ne s’agit pas de suivre une personne en situation de handicap pour montrer les difficultés qu’elle éprouve à s’intégrer, mais de montrer comment une personne qui n’a pas de handicap peut trouver sa place au sein d’une famille mal-entendante.

la-famille-belier-d-eric-lartigau_5165337Et c’est là que le film trouve toute sa force car pour une fois le titre est bien choisi. Bien entendu on suit le personnage central, celui de Paula dans son quotidien au lycée ainsi que dans ses histoires d’adolescente mais l’intrigue du film repose finalement très peu là dessus. Sans vouloir trop en dire au départ j’avais peur que l’on tombe dans une pseudo-intrigue amoureuse avec le fameux triangle composant: l’héroïne, le beau gosse, et la rivale. Cette intrigue est cependant très rapidement laissée de côté, ce qui nous surprend et nous permet d’apprécier les scènes qui suivent. L’idée de créer une véritable opposition entre la famille sourde et Paula qui chante dans la chorale et qui est de plus dotée d’un véritable don est plutôt bonne car elle permet d’intégrer le personnage du professeur de chant qui est juste énorme (qualité du jeu d’acteur, présence du personnage, charisme qu’il dégage dans les scènes…) mais aussi de créer un fil rouge tout le long du film.

481238.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxSans vouloir dévoiler la fin, sachez qu’il y a un gros jeu sonore qui renverse tout notre point de vue et qui nous fait prendre conscience des choses. C’est comme si pendant 80% du film on était du côté de Paula alors que ses parents étaient en opposition avec elle, et qu’avec ce moment tout s’inversait. Cette prouesse permet également d’embrayer sur le dénouement de l’histoire de bien belle manière car en ce qui me concerne il y avait un véritable silence dans le cinéma tellement on était absorbé par ce qu’on avait devant les yeux. On repart finalement sur quelques minutes du film qui passent tranquillement malgré la tentative erronée de procurer un dernier coup « de speed » au spectateur.

485300.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxCar du point de vue réalisation, rien de bien fou mais tenir le spectateur durant 1h45 et qu’il sorte en pensant qu’il avait duré 1h30 ce n’est quand même pas rien. Peut-être est-ce là aussi l’intelligence du réalisateur : être parvenu à trouver le bon format afin de limiter des longueurs que l’on peut retrouver dans beaucoup de films de deux heures. Côté bande son rien à redire, le film est juste excellent et se renouvelle sans arrêt. Des passages aux dialogues insolites, à ceux plus profonds en faisant un détour par ceux qui sont chantés, tout est fait pour que l’on passe un agréable moment. Et finalement c’est peut-être ça la force de la Famille Bélier : faire d’un film sur la surdité un film qui est profondément réussi en termes de bande sonore.


oroine

 

Testeur JV (PC/PS3)
Critique Série TV



0 commentaire



Donne ton avis en premier !


Laissez une réponse