3
Posté le 25/07/2013 par Demon dans Ciné
 
 

Critique Ciné – World War Z

World-War-Z-Affiche-Ban-Paris

En tant que fan de films/jeux de « zombies » j’attendais avec impatience la sortie de ce « World War Z ». Autre élément qui a son importance et qui justifie mes attentes au sujet de ce film : « World War Z » est l’adaptation cinématographique du roman éponyme écrit par un certain Max Brooks à qui l’on doit également le très sympathique « Guide de survie en territoire zombie ». Cependant il faut se rendre à l’évidence, le film de Marc Forster s’en inspire très librement, plus qu’il ne l’adapte.

Un personnage principal intelligemment mis en valeur

wwz6largeLe film présente un ancien enquêteur de l’ONU qui va parcourir le globe pour remonter aux origines d’une maladie qui transforme les gens en monstres et ainsi tenter de lui trouver un remède. Une nouvelle histoire donc qui tient globalement la route et qui repose sur la recherche du patient zéro, celui par qui tout à débuté. L’ex-enquêteur de l’ONU Gerry Lane interprété par un bon Brad Pitt, est un père de famille qui a quitté son travail à l’ONU afin de s’occuper de ses enfants. Cette invasion de zombies va l’amener à reprendre du service mais là ou d’autres l’auraient transformé en soldat prêt à en découdre avec les morts vivants, il reste ici un « enquêteur » et fonctionne comme tel.

world-war-z-picture05Ainsi chaque rencontre avec les monstres est propice à l’observation puis à la fuite plutôt qu’à l’affrontement. Les autres personnages du film restent très secondaires et font office de « témoins » des événements. Les zombies sont eux aussi traités d’une manière un peu différente. Ils sont représentés ici comme une horde, une sorte de « marée » qui engloutit tout sur son passage. Cela donne lieu à des scènes assez impressionnantes dignes des meilleurs films catastrophe. Sur la fin du film, les zombies sont un peu plus « individualisés » mais là aussi il prend les spectateurs à contre-pied en proposant une solution au problème zombie très originale bien que fort improbable. A noter que cette solution découle d’une réflexion sur le fonctionnement de Dame Nature pour le moins intéressante.

Une réalisation inégale

world-war-z-viralSi l’histoire tient la route et se paye même le luxe d’entretenir un certain suspens, ce n’est pas vraiment le cas de la réalisation qui est très inégale d’une scène à l’autre et qui laisse entrevoir les difficultés rencontrées par l’équipe lors du tournage. L’exemple le plus marquant est sans aucun doute la transition de l’action des États Unis à la Corée du Sud. Au départ le film s’illustre avec de nombreux plans larges montrant l’invasion à grand renfort d’effets spéciaux, la mise en scène devient alors beaucoup plus sobre voire pauvre une fois en Corée. Tout se passe dans le noir sans qu’aucun bâtiment autour ne soit visible. Cette scène a surement dû être tournée dans un hangar et reste en décalage avec l’ensemble du film. Il y a également un petit problème de cadrage de la caméra lors des scènes d’action la rendant assez peu lisible et finalement très brouillonne. Ce petit souci est surtout gênant pour la version 3D du film et se fait beaucoup moins ressentir en 2D.

Au final ce « World War Z » est une adaptation moyenne du roman, mais n’en reste pas moins un bon divertissement. En fait ce film a surtout l’avantage de « vulgariser » le genre zombie, le rendant accessible à tous. La présence de Brad Pitt au casting y est pour beaucoup mais l’absence de gore ainsi qu’une certaine tendance à tendre vers le film catastrophe façon 2012 font que les gens sont plus enclins à voir « World War Z » que « L’armée des morts ». Un film avant tout destiné aux néophytes du genre plus qu’aux fans de films de zombie. Pour ma part j’ai passé un agréable moment. J’attends maintenant avec impatience de voir ce que la suite aura à proposer avec certaines améliorations, car devant le succès qu’a rencontré l’œuvre aux États Unis, 2 suites ont été officialisées.

EffetTampon_07


Demon

 
Testeur JV (PC/PS3/WiiU/Xbox One) Critique Cinéma