3
Posté le 02/08/2013 par Demon dans Ciné
 
 

Critique Ciné – Moi, Moche et Méchant 2

minions-film

Mission impossible + James Bond + Animation = Moi, moche et méchant 2. Avec une épatante invention visuelle ou une super surprise comique toutes les secondes on est tellement pris dans le rythme que l’on a à peine le temps de s’apercevoir que le scénario est un peu mince. Et c’est vraiment le gros défaut du film : si l’intrigue policière qui est censée être l’objet du film avait été un peu plus poussée au lieu de n’être qu’un prétexte, l’histoire aurait vraiment pris de l’ampleur.

Les MINIOOOOONS

21009814_20130603113812703Autour d’une intrigue gentillette au demeurant et d’adorables personnages vraiment attachants mais pas non plus très novateurs, les Minions en délire créent un formidable univers.
Du coup ce sont eux les véritables héros. Qu’ils passent l’aspirateur, mangent des bananes, produisent de la gelée en rangs désordonnés, se transforment en gremlins ou fassent la fête, ils sont trop mignons et savent vous faire complètement craquer. Pure invention absurde, ils sont un bonheur de créativité loufoque et une vraie bonne trouvaille comme on en voit peu. Rien que pour eux, il faut absolument courir voir Moi, moche et méchant 2.

moi-moche-mechant-2-3Plus importants que dans le premier volet, les Minions volent gentiment la vedette à Gru. Volontaires mais maladroits, ingénieux mais candides, ils représentent le cœur créatif du long métrage. Ils vont d’ailleurs très prochainement s’affranchir de leur maître puisqu’ils auront droit à leur propre film, qui reviendra sur leurs origines mystérieuses.

Un nouveau papa espion

Gru a renoncé à ses activités malveillantes pour se consacrer pleinement à sa marmaille. Fatalement l’ennui le guette mais pas pour longtemps.

moi-moche-et-mechant-2-image-2Jouant sur la carte de l’espionnage avec une base sous-marine gigantesque et des armes gadgets impossibles, ce deuxième volet est construit sur des bases scénaristiques un peu plus solides que son prédécesseur. Sa double intrigue sans prétention, mêlant quête amoureuse et enlèvement mystérieux des minions fonctionne à merveille. Moi, Moche et Méchant 2 n’a rien perdu de sa frénésie visuelle. Gags, clins-d’œil référencés et décors et personnages cartoonesques assurent le spectacle.

La French Touch

Sans atteindre les prouesses de Pixar et de son génial Monstres Academy, le studio français Mac Guff prouve une fois encore qu’il faudra compter sur lui dans les années à venir. Prochainement, les Minions seront à l’honneur (comme dis précédemment) dans un long métrage d’ici 2014. Un film qui m’aura fait rire du début à la fin et je dois dire pour ma part que c’est un excellent film d’animation venant chatouiller ceux de Disney/Pixar

Demon

 
Testeur JV (PC/PS3/WiiU/Xbox One) Critique Cinéma